Le monument de Tavararo, à Faa’a, a été érigé en 1985 en mémoire des habitants de Faa’a « morts en 1844 pour avoir défendu leur île et leur liberté, contre les soldats français« . Il est constitué uniquement d’une pyramide de trois rangées de galets noirs. Pendant quelques années a supporté une étrange maquette d’église (photo 3).

Comme il est de tradition à Faa’a, le parti Tavini Huiraatira invite, chaque 29 juin, ses adhérents à participer à une cérémonie à la stèle de Tavararo, qui rappelle que des Polynésiens de la commune sont « morts en 1844 pour avoir défendu leur île et leur liberté« . Des chants, prières, dépôt de gerbes et discours, célèbre la mémoire des ma’ohi qui se sont battus contre la colonisation française.

Le 29 juin 2009, des personnes du parti autonomiste Tahoeraa Huiraatira se sont joints aux membres du parti indépendantiste Tavini Huiraatira. Lors de son discours le sénateur Gaston Flosse fit remarquer que la stèle était trop modeste et anonyme et a proposé un monument plus conséquent sur lequel serait inscrits les noms des victimes. Il a également évoqué la mémoire de l’un de ses ancêtres de Rikitea (archipel des Gambier) qui avait combattu l’arrivée des français dans son île au 19è siècle.

Commentaires

2016-10-20T08:08:37+00:00Categories: Faa'a, Monument, Tahiti|