A une époque très ancienne, sur l’île de Pora Pora , vivait un très grand guerrier du nom de Taparii.

Dans le village de Faanui, il y avait une énorme pierre Te ofai o Faanui qui servait de plate-forme sur laquelle le guerrier combattait ses ennemis. Pour le prévenir des dangers, Taparii plaça sur les montagnes de Faanui, des Taura : na popoti rii (sentinelles).qui habitaient dans des maisons en pierre nommées Te papa puta ou Te ofai puta. Un jour, les sentinelles virent arriver une énorme pirogue double avec deux grands guerriers qui venait des îles lointaines pour dérober ou pour prendre de force le mana (pouvoir) de l’île. Mais, ce qu’ils voulaient surtout, c’était de capturer le grand Oropaa, qui avait pour charge de protéger les montagnes de Faanui, et qui détenait aussi le mana.

La pirogue double s’avança lentement vers la terre, les sentinelles la virent et appelèrent Taparii : « Lève-toi sur la pierre de Faanui, la pirogue est là, jette ta lance ! ». Taparii se mit sur la pierre et vit la pirogue. Il lança sa lance qui traversa l’avant de la pirogue. A ce moment, l’arrière de la pirogue tomba ; l’avant resta en l’air. La pirogue se coucha et se transforma en une très belle colline qui prit la forme d’une pirogue. Cette crête appartient à la vallée de Faanui et l’eau (riu) qui était dans la pirogue, se déversa sur la terre qui se nomme Aremu. Tous les guerriers du Pu marae de Faanui furent très heureux. Un grand festin fut donné en l’honneur de Taparii.

Quand Le four tahitien (himaa) fut ouvert, il y eut comme nourriture principale des oiro et le patara, fruit de l’arbre à pain. Les guerriers se réjouissaient d’avoir réussi à protéger l’île des ennemis venus des îles lointaines. Il y a sur les crêtes de Faanui , un emplacement réservé à Te oropaa et son épouse. Il y a là deux grandes statues en pierre qui sont encore visibles de nos jours.

Commentaires

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1