Toahotu, située sur une plaine côtière assez marécageuse entre Taravao et Vairao sur la presqu’île de Tahiti, est l’une des trois municipalités de Taiarapu ouest.

Son nom Toahotu viendrait d’un bloc de corail situé non loin de la passe de Teputa, le to’a tahae, qui veut dire « roc déchaîné », en référence à la mer lorsque celle-ci se déchaîne.

Histoire de Toahutu

Toahotu était composée autrefois de deux clans ennemis, l’un en montagne et l’autre en contrebas. Ainsi le clan du bas ne pouvait aller cueillir de fe’i sans se faire attaquer par ceux du haut. Le village avait pour gardien Tearataata dont la demeure est située non loin de l’actuel commerce Joseph. Ce lieu constituait la limite du village avec Taravao : nul ne passait sans l’aval de son gardien. Une femme du nom de Ahumee Tepairu le prévenait de l’arrivée d’ennemis.

Ahumee Tepairu faisait le guet sur la colline de Faarei, près d’une petite grotte où elle aurait vécu. La légende dit que c’est une ogresse à quatre yeux. Lorsque l’on grimpe sur la colline de Faarei, cette métaphore prend tout son sens, car la vue y est à 360°. Les années passant, il semble que Ahumee Tepairu s’adoucira jusqu’à prendre l’appellation de Ninahere. Elle deviendra alors un guide précieux pour les gens qui se perdent. La pointe Poriro qui domine Toahotu était aussi le terrain de danse de Ahumee Tepairu, qui aimait y jouer de la flûte.

Toahotu avait mauvaise réputation, comme en témoignent certains chants. Ils présentent la commune comme une terre de sacrifices, de magie noire, où les rois n’étaient pas épargnés. Les sacrifices humains consacrés au dieu Oro étaient fréquents et les sacrifiés recrutés entre la pointe Tema’ino et le village actuel. Il s’agirait donc d’un vivier humain pour qui voulait faire une offrande au dieu.

Commentaires

Source :

Hinano Vivish Leboucher
Joany Hapaitahaa, historienne au Service de la Culture et du Patrimoine. Les paradoxes de Toahotu. Hiro’a n°32 mai 2010

2016-08-03T15:37:11+00:00 Categories: Tahiti, Taiarapu-ouest, Toahotu, Village|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1