Moetia SaImon, épousa un jeune américain, Dorence Atwater, qui avait été nommé consul à Tahiti en remerciement de ses services rendus lors de la guerre de sécession américaine. Il vécu principalement à Papara où il transforma la grande propriété familiale en une prospère plantation de vanille. Il mourut en 1910 sans laisser de postérité. Sa pierre tombale en granit, placée à gauche de l’entrée dans la cour du temple de Papara raconte ses exploits.

Dorence Atwater, un héros américain méconnu à Tahiti

Dorence Atwater, à l’âge de 16 ans, incorpora l’armée des États de l’Union comme volontaire pour la cavalerie pendant la guerre de 1861-1865. Il fut capturé par les soldats confédérés déguisés en soldats unionistes en juillet 1863.

Il séjourna à la prison de Belle Island pendant cinq mois puis alla à la prison de Smith Tabaco. En février 1864 il fut envoyé à la prison de Andersonville (photo 3) avec quatre cents autres prisonniers. En juin 1864, il est détaché auprès du cabinet du chirurgien J.A. White pour tenir la liste quotidienne des décès des prisonniers fédéraux et rapidement suspecte le gouvernement rebelle de tenir une fausse comptabilité de la mortalité journalière des prisonniers de l’Union. Il commença fin août 1864 à copier secrètement des listes entières de prisonniers morts et réussi en mars 1861, au péril de sa vie, à transmettre ces listes.

Grâce à cela; les 13 000 soldats de l’Union enterrés morts à Andersonville ont pu être identifiés. En souvenir du courage et du patriotisme que Dorence Atwater a montré dans la guerre tardive pour la suppression la rébellion et pour la conservation de la liberté constitutionnelle, il a été nommé Consul des îles Seychelles le 23 juillet 1868.

Il meurt le 3 février 1910 à l’âge de 65 ans à San Francisco Californie et est enterré au pied du Temple de Papara.

Camp de prisonniers d'Andersonville lors de la guerre de sécession.

Camp de prisonniers d’Andersonville lors de la guerre de sécession.

Enterrement de Dorence Atwater au temple de Papara. coll. Tahiti Heritage

Enterrement de Dorence Atwater au temple de Papara, Février 1910. coll. Tahiti Heritage

Commentaires

Source :

Olivier Babin 2000
Safranski, Debby Burnett, « Angel of Andersonville, Prince of Tahiti: The Extraordinary Life of Dorence Atwater, » Alling-Porterfield Publishing House,


2018-02-10T23:03:43+00:00 Categories: Papara, Tahiti, Tarirea, Tombe|
33 Partages
Partagez33
Tweetez
Enregistrer
+1