Lors d’une journée de l’arbre, il y a une trentaine d’années, un jeune élève apporta un arbre qui fut planté dans la cour de l’école de la carrière à Papara. Il ne ressemblait pas aux autres arbres de nos îles. L’arbre “sans nom” grandit et les enseignants se mirent à feuilleter les manuels botaniques et à parcourir les allées du jardin botanique de Papeari à la recherche d’un arbre identique. Et c’est justement à la pointe Ovini qu’ils découvrirent un arbre identique, un Toto margot.

Le Toto margot (Heritiera littoralis) est un arbre de mangrove et de submangrove de la famille du cacaoyer, poussant le long des cotes de l’Inde, de l’Asie du sud et de l’Afrique tropicale. Il est reconnaissable par ses feuilles argentées et par sa graine bien caractéristique, insubmersible qui est dispersée par les courants marins.

Toto margot - Heritiera littoralis

Feuilles argentées de Toto margot

Graines de Toto margot - Heritiera littoralis

Graines de Toto margot

Toto margot

Le Toto margot (Heritiera littoralis) est un arbre de taille moyenne, de 5 à 15 m de hauteur, toujours vert à l’écorce grise rosâtre, lisse sur les sujets jeunes et plus écailleuse sur les arbres plus âgés. Les feuilles sont oblongues, ovales à elliptiques, avec une extrémité pointue, de 10 à 20 cm de longueur. Elles sont vert foncé sur la face supérieure et très blanche à argentée sur la face inférieure. Les fleurs sont nombreuses, vert jaune, en forme de clochettes de 5 mm.

Le fruit est une graine boisée elliptique d’environ 6 cm de long et 4 cm de large, de couleur pourpre à marron, brillante avec une quille raide sur un côté bien caractéristique. Ces graines peuvent flotter et résister à un séjour prolongé dans l’eau de mer sans pour autant perdre leur pouvoir de germer.

Le cœur du bois de l’Heritiera littoralis laisse apparaître plusieurs veines de couleur marron-rouge plus ou moins soutenu et a une odeur désagréable quand il est fraîchement coupé.

Utilisations du Toton margot

Le fruit grillé est comestible. Un extrait de la graine est utilisé pour traiter  la diarrhée et la dysenterie. L’écorce aurait des vertus anti-inflammatoires.

Le bois dur est utilisé pour la construction de canoës, de mâts, de poteaux pour les maisons, pour les charpentes de bateaux. Les brindilles sont utilisées aux philippines comme brosse à dent.

Où voir des Toton margot à Tahiti ?

Commentaires

Source :

Photos : luirig.altervista.org


2018-02-05T08:48:50+00:00Categories: Papara, Rareté botanique, Taharuu, Tahiti|