Le Hotu, connu sous le nom scientifique de Barringtonia (fish poison tree) appartient à la famille des lécythidacées. Il est originaire du sous continent indien.

Bel arbre au port remarquable, aux feuilles solides et brillantes, il est très répandu dans toutes les Îles polynésiennes, sur les plages et à l’intérieur des vallées. Sa fleur, en forme de blaireau, parait bien fragile pour les barbes les plus dures. En effet , à peine ouverte, la nuit. elle tombe au sol au moindre coup de vent dès le matin. Portant le nom poétique de bonnet d’évêque, elle est constituée de nombreuses étamines saillantes, blanches à la base, rose et jaune d’or à l’extrémité, qui dégagent un puissant parfum.

Le fruit du hotu, a la forme d’un cœur, à quatre côtés. Son amande est riche en saponine, une toxine utilisée pour la pêche. Il suffit de répandre l’amande râpée dans l’eau afin de “neutraliser” les poissons ou les chevrettes à l’exception des murènes qui, au contact de la substance sont plutôt excitées.

Commentaires

Source :

Stéphane Dufranoux (Service du développement rural FOGER)


2017-12-01T16:42:42+00:00Categories: Arbre champion, Australes, rimatara|