L’enseignement primaire a été institué en 1896, d’après les programmes métropolitains de 1882. Tout district doit être pourvu d’une école, à laquelle peut être annexé un jardin. En arrêté du 27 octobre 1897 a d’ailleurs rendu obligatoire l’instruction primaire pour les enfants des deux sexes, de six à treize ans, sous le contrôle du maire et du chef de district, qui du reste favorisent la fréquentation des écoles.

En 1905, l’école principale de Papeete a été réorganisée et est devenue l’école centrale des établissements français d’Océanie, avec un cours normal chargé de préparer les candidats aux brevets élémentaire et supérieur, donnant droit aux emplois de l’enseignement public : les programmes sont ceux de France. Au cours normal est annexée une école primaire.

Il y a en outre à Papeete deux écoles communales, l’une pour les garçons, l’autre pour les filles ; et il y a une école mixte dans chaque district de Tahiti et de Moorea, et dans chaque centre des archipels.

L’enseignement privé est donné dans quelques écoles catholiques et protestantes. Il y a à Papeete une école de frères, une école de soeurs, et deux écoles protestantes, l’une de garçons, dont les trois maîtres sont munis du baccalauréat, du brevet élémentaire et du certificat de capacité, et l’autre de filles, avec sept maîtresses, dont deux ont le brevet supérieur et trois le brevet élémentaire.

De nombreuses activités manuelles étaint pratiquées, comme la fabrication de brosses avec des fibres de feuilles de cocotier (photo 2) ou la réalisation de mobilier scolaire (photo 3)

Commentaires

Source :

Photos : Archives des missions protestantes, Defap


2016-10-20T08:08:59+00:00 Categories: Bâtiment historique, Papeete, Tahiti|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1