Un territoire, une histoire.

L’ancien nom de Arue est Papa’oa, nom de la terre qui s’étend depuis le terrain de football de Faratea jusqu’à l’emplacement de l’ancien hôtel Radio. Là, en bord de mer il existe une grande roche corallienne plate qui a été coupée en deux par la pirogue de Hiro : Papa’oa (roche espace). Et plus au large se trouvent les deux pâtés de corail : To’aroa et To’apoto.

Côté montagne se trouve le marae Taraho’i, de la famille Pomare, marae aujourd’hui disparu. C’est dans son enceinte que fût élevée l’anguille dérobée du lac Vaihiria, animal favori du arii (roi) et qui était nourrie de « poissons aux longues jambes » (êtres humains). Quel gastronome particulier..

Toute la côte, depuis Muhuapare jusqu’à la pointe ‘Outu’ai’ai fut appelée Papa’oa. On y a bâti le plus grand temple de Tahiti, mesurant 200m de long, 34m de large avec trois chaires à l’intérieur. Là, Tu Vairaatoa Pomare fut consacré roi en 1815. Il changea le nom du district, en souvenir des louanges (‘arue) qui lui furent adressées à cette occasion.

La partie du district qui va depuis Ahutoru jusqu’à Muhuapare s’appelle Aruearii (Arue des chefs), celle qui va de Ahutoru à Ra’iamanu s’appelle Aruemanahune (Arue des plébéiens).

Commentaires

Source :

Tuirea HENRY Tahiti aux temps anciens.
MATAOA Antonio, association Pii Rau Roa.


2017-12-14T09:12:51+00:00Categories: Arue, Tahiti, Village|