Raroia est un grand atoll de l’archipel des Tuamotu (Polynésie française) situé à 770 km à l’est de Tahiti et à 70 km de Makemo. De forme elliptique, il a une  longueur de 40 km et une largeur de 13 km. La densité des pinacles coralliens qui affleurent sa surface est saisissante et Raroia est indéniablement l’atoll de Polynésie le plus riche en de telles structures.

L’anneau, bien boisé au N. et à l’O., ne dépasse pas 200 à 500 m de large. Il est formé d’une centaine de motu dont la plupart n’ont que quelques centaines de mètres de long et trois seulement atteignent la longueur de 4 km. Les côtes N. et S. ne sont pas visibles du milieu du lagon dont la profondeur peut atteindre 50 m. On entre dans le lagon par la passe de Garue ou Ngarue, large de 80 m et située sur la côte O.

Histoire ancienne de Raroia

D’après les traditions orales, Maoui, descendant de Tiki et de Hina (le premier couple), pêcha avec un hameçon, les îles Tuamotu et sorti Raroia de la mer.

Le premier homme qui découvrit l’île et celle voisine de Takume fut Tane Ariki, venu sans doute vers le 16è ou le 17è siècle des îles Marquises. Son petit-fils, Varoa, fut le premier chef et cette famille régna pendant trois siècles, puis fut détrônée, vers le début du 17è siècle car le chef était allé chercher une épouse dans une île voisine.

L’île fut ensuite signalée par Pedro Fernandez Quiros, le 13 février 1606.

Bellingshausen fut le premier européen qui découvrit Raroia, en 1820, donnant alors le nom d’île Barclay de Tolly, en l’honneur de l’ancien commandant en chef des armées russes, Mikhaïl Bogdanovitch, prince Barclay de Tolly (1761-1818).

En 1875, Raroia comptait environ un millier d’habitants répartis dans deux villages, Tetou et Garumaoa, date à laquelle la première église catholique a été inaugurée. Un cyclone a complètement détruit l’ancien village de Tetou situé sur la côte au vent, en février 1878.

Alain Gerbault y séjourna en 1926.

Dès le milieu du XIXè siècle, elle exporta des nacres et du coprah, mais la dernière plonge eut lieu en 1963 et l’île a été fortement touchée par l’exode îlien. Depuis la fin des années 1990, la perliculture s’y est développée modérément et a supplanté progressivement la coprah culture.

L’île comptait seulement 127 habitants en 1952 puis 63 habitants en 1983 et 126 habitants en 2003. Les habitants sont désormais groupés autour du village de Garumaoa, à proximité de la seule passe Garue.

L’île du Kon Tiki

L’atoll est devenu célèbre dans le monde avec l’échouage du radeau flottant Kon-Tiki  sur le motu Tahunamaru le 7 aout 1947, parti du Pérou après plus de 101 jours de navigation et 8000 km de traversée, avec à son bord les ethnologues norvégien Thor HEYERDAHL et suédois Bengt DANIELSSON. Ce dernier y séjourne une année, en 1949, la surnomme l’île aux brises fraîches et lui consacre un ouvrage complet publié en 1956.

Commentaires

2018-03-24T16:19:44+00:00 Categories: Atoll, Raroia, Tuamotu|
1 Partages
Partagez1
Tweetez
Enregistrer
+1