La baie de Maroe est très poissonneuse. Si la pêche demeure une activité familiale, elle offre des mets recherchés tels que langoustes, varo, cigales de mer, et une variété de petits coquillages appelés tuai. Constituant une petite source d’emplois, deux fermes perlières sont actuellement en activité dont l’une doublée d’un atelier de poterie.

La femme enceinte

La ligne des crêtes du mont Tavaiura dans la baie de Maroe en porte les évidents stigmates. Car c’est bien le profil d’une femme allongée sur le dos qui se dessine. Comme flottant éternellement sur l’eau de la baie, ses traits sont distincts : front, nez, bouche et menton. Puis les courbes de sa poitrine et de son ventre rebondi qui a valu à l’île, le temps de tourner quelques pages de son histoire, l’appellation de « femme enceinte« .

Commentaires

2018-03-22T10:30:36+00:00 Categories: Baie, Huahine, Iles sous le vent|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1