Attention, zone à risques.

L’extrémité nord-est de l’île de Moorea se termine à la pointe Teavivo (fléchette sifflante) ou Fa’au-po, (bravant la nuit), au large de laquelle la mer prend le nom d’Aru-fe’efe’e (vagues gonflées). C’est une zone dangereuse où des courants contraires provenant du chenal entre Tahiti et Moorea se rejoignent. Les pirogues et petites embarcations risquent d’être englouties.

Ce lieu est craint par les anciens qui affirment y voir des embarcations fantômes à travers les embruns et entendre des cris de femmes et d’enfants semblant provenir de ces embarcations. Au milieu de tout cela, on entend des voix étranges de marins crier “mau, mau, mau !” (Tiens bon, courage !), par certaines nuits de gros temps. cette expression est utilisée par les piroguiers pour s’encourager à tirer sur les pagaies dans les moments dangereux.

Ces histoires rappellent les histoires de bateaux fantômes aperçus le long des côtes dangereuses, que racontent les marins français et américains.


Découvrez d’autres histoire de bateaux fantômes au fenua :
Le bateau fantôme de Hao, qui vient chercher les âmes
La dame blanche japonaise d’Atimaono

Commentaires

Source :

Teuira HENRY – Tahiti aux Temps Anciens – Société des Océanistes


2017-08-14T10:37:03+00:00 Categories: Insolite, Moorea, Temae|
1 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+11
Email