Un modèle d’architecture d’une agréable beauté. L’accès à l’église Notre Dame de Paix de Akamaru se fait par une longue allée gazonnée, perpendiculaire à la plage, qui conduit au centre du village de la petite île d’Akamaru aux Gambier.

La construction massive, est en corail enduit intérieurement et extérieurement de chaux. L’église fut bâtie en 1844 sur un plan rectangulaire terminé à l’Est par une abside en demi-cercle, dont le grand axe est orienté Est-Ouest. Le chœur est situé à l’est et l’abside tient lieu de sacristie.

Deux clochers dissymétriques à base octogonale ont été réalisés plus tard, en 1862. Laval explique que cette dissymétrie est voulue pour rappeler l’architecture de la cathédrale de Chartres, près de son village natal. La tour de droite qui est la plus élevée abrite la cloche et comporte un escalier à vis avec des marches taillées dans le corail. Entre les tours, se situe un porche fait de quatre colonnes supportant un fronton. La voûte d’origine était réalisée en chaux sur lattis de nervures de feuilles de cocotier ou de tiges de roseaux suspendues aux charpentes.

L’église a été consacrée par le Père Laval le 11 octobre 1845. Sur la gauche de l’autel, on peut apercevoir une statue en métal de la Sainte-Vierge qui porte un magnifique collier de perle noire (photo 3). Chaque année fin juillet, un pèlerinage va déposer cette statue à la cathédrale Saint-Michel de Mangareva, puis le 15 août la rapporte à Akamaru.

Commentaires

Source :

LAVAL Honoré, Mémoires pour Servir à l’Histoire de Mangareva, Ere Chrétienne 1834-1871, Publication de la Société des Océanistes, n° 15, Paris, éd. Newbury, O’Reilly, 1968, 631p
FENELON – Service de l’Urbanisme 1981 Patrimoine architectural antérieur à 1900. (AKAM 01)


2017-06-03T08:55:07+00:00Categories: Akamaru, Gambier, Patrimoine religieux|