Pour les 130 ans de la consécration de la Cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Papeete, en 1968, le Maire Michel Buillard et Monseigneur Hubert Coppenrath inaugurent à l’intérieur de la cathédrale, de nouveaux vitraux, des fonts baptismaux, des fresques dont une mosaïque de marbres du Christ Pantocrator.

Les vitraux de la cathédrale de Papeete

Les anciennes vitres latérales en verre blanc sont remplacées par des vitraux réalisés par madame Deanna de Marigny. Ces vitraux très colorés sont en harmonie avec l’environnement et la pensée des Polynésiens :

  • Un jour notre rencontre en paix : Des couronnes de fleurs, des poissons volants, des âmes entrent au ciel.
  • La déchéance – Ereraai i te maitai : Une grosse vague symbolisant le péché est menaçante, mais l’ange tend la main à ceux qui souffrent et s’interpose.
  • La recherche de la Connaissance : Les jeunes d’aujourd’hui dessinent le monde de demain. Les marches sont celles de notre ascension vers la lumière et couleurs de Dieu.
  • Sainte Thérèse – La patronne des missionnaires : Papeete, source d’eau, est ville centre (pito) des 5 archipels. Sainte Thérèse symbolise l’amour dans l’Eglise. A noter, le tiki et la fougère médicinale.
  • Les enfants de Dieu : Ruban de fleurs et de joie autour de Jésus et des enfants. Le tiare représente l’amour.
  • Saint Thomas dans le doute – Tomas i roto i te feaa : La position renversée de la tête de Saint Thomas symbolise le doute. Les oiseaux amoureux sont dans l’arbre de vie : le uru.
  • Prospérité du travail – 0 hipa rupe rupe : St Joseph au travail – lever et coucher de soleil. Les jeunes pousses sèment l’amour.
  • La vierge et l’Enfant : L’arc en ciel symbolise la liaison entre l’homme et Dieu. Un couple amoureux -la famille unie – de nouveau le bouton de tiare en coeur sème l’amour.
  • La parole de Dieu : Une colombe – Les étoiles nous entraînent vers le Saint Esprit. Poissons volants et pirogue rappellent Tahiti. St Christophe souffle dans le « pu ».
  • La bénédiction de Dieu : Pape ete (panier d’eau) – Dans le baptême de Jésus, on retrouve les poissons volants ainsi que le dauphin sauvant les hommes.

Le vitrail ancien au centre du chœur est très particulier puisqu’il représente Jésus déjà grand devant sa mère, or Rome, en 1869, avait banni ce vitrail par crainte qu’il ne soit interprété comme l’illustration d’un pouvoir souverain et pas seulement matériel de Marie sur son fils. Les autres vitraux, au dessus du portail, ont été réalisés en 1967 par M. Yves De Saint Font.

Les Fonts baptismaux et fresque de la Cathédrale

Lors de la rénovation de la cathédrale en 1968, l’archevêque demanda à l’artiste Nino Piccolini de créer les fonts baptismaux, une fresque en mosaïque et la statue du Christ. Nino Piccolini est né en Italie et arrive à Tahiti en Avril 1965 avec Rosi Piccolini son épouse et ses deux garçons Enzo et Paolo. Son rêve de jeunesse de venir à Tahiti se réalise et parallèlement à la construction de balustres en béton armé il entame une vie d’artiste-sculpteur grâce à sa formation artistique en Italie

Les fonts baptismaux qui servent aux baptêmes sont situés au pied d’un vitrail prédestiné qui représente le baptême du Christ également selon la conception locale, avec un panier en feuilles de cocotier tressées. Il s’agit d’une grande cuvette demi-sphérique, qui rappelle les baptêmes par immersion, reposant sur deux larges pieds courbes. Le tout est réalisé en ferrociment, le matériau de prédilection de Nino. Sur le sol, à l’entrée de la nef de la Cathédrale, il réalise un fresque en mosaïque représentant selon la conception locale, le célèbre passage de la Bible (Jean 21) du poisson et du pain en l’illustrant par une bonite et une baguette.

Commentaires

Source :

Deanna de Marigny
Yves Babin, cathédrale de Papeete
Père Christophe, vicaire de la cathédrale


2016-03-22T15:16:13+00:00 Categories: Centre ville, Papeete, Patrimoine religieux, Tahiti|Tags: |
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1