Un client particulier. La nuit lorsque tout le monde dort, ou presque, il se passe des choses étranges dans la vallée de la Fautaua à Pirae. Lorsque la lune est favorable, des joueurs, souvent une trentaine se rassemblent pour jouer au Ie ni fam, un jeu chinois avec des cases numérotées de 1 à 6. L’une des particularités de ce jeu d’argent, est qu’un joueur peut déplacer la mise de son adversaire. Le jeu débute vers 1 h du matin pour se terminer avec les premières lueurs du jour.

Cette nuit là, tout allait bien, les gagnants voulaient gagner encore plus et les perdants voulaient « se remplumer ». Les quatre ona (banquiers) chinois, les poches bien pleines se frottaient les mains. L’ambiance était à son paroxysme. Un homme bien habillé est arrivé, s’est installé et à paru (appâter) les joueurs avec de fortes mises. Il a commencé à gagner de fortes sommes et petit à petit à récupérer les millions que les banquiers avaient déjà mis de coté. Une fois ses adversaires de jeu « plumés », il s’éloigna en faisant d’étranges claquements secs. Tous les regards se tournèrent vers ses jambes, qui se terminaient par des pieds de puaatoro (taureau).

Commentaires

Source :

Propos recueillis par Guy Jacquet – oct 2007


2017-12-03T07:43:31+00:00Categories: Fautaua, Papeete, Tahiti, Tupapa'u animal|