Des maisons en fougères ou en pandanus

D’après l’archéologue Pierre Vérin, les premiers occupants vinrent à Rututu avec la pratique de construire des maisons faites de fougères de forme rectangulaires mais aux extrémités arrondies, comme à Samoa d’où leurs ancêtres de l’Havaiki étaient originaires. A l’époque où il n’y avait pas de cocotiers à Rurutu.

Les grottes et les abris servaient occasionnellement pour les pêcheurs ou le refuge en cas d’urgence.

Après, ils construisirent les maisons en pandanus tressé et les formes des maisons étaient toutes pareilles, à quatre façades.  Les gens quittèrent les grottes, habitèrent les maisons qu’ils avaient bâties. Il en fut ainsi jusqu’à ce que chaque famille eut sa propre maison.

C’était à cette époque que les cocotiers commençaient à pousser à Rurutu, ce fut facile désormais de construire des maisons.

Des maisons en pierres et chaux

Maison de Soloma Teuruarii à Moerai, Rurutu

Maison de Soloma Teuruarii à Moerai

Maison familiale Teinauri Arorai à Moerai, Rurutu

Maison familiale Teinauri Arorai à Moerai.

Maison de Soloma Teuruarii à Moerai, Rurutu

Maison à Moerai

Maison de Soloma Teuruarii à Moerai, Rurutu

Maison de Maru Tuhiti à Moerai

Commentaires

Source :

photo 1 Maison d’Elisabeth Jordan, à Moerai, Rurutu
Pierre VERIN. Conte de Rurutu. Bull Société des Etudes Océaniennes n° 279/ 280 – déc 1998.


2018-04-23T09:57:55+00:00Categories: Australes, Maison ancienne, Moerai, Rurutu|
Partagez
Tweetez
Enregistrer11
+1
11 Partages