A notre regretté manguier…

Un vieux manguier avec ses grosses racines se dressait le long de la route de ceinture en face du temple de Mataiea depuis fort longtemps. Les vieux paroissiens se souviennent :

Lors de la construction du temple en 1952, les manguiers étaient déjà grands et nous jouions souvent aux billes autour des racines. Le dimanche, en attendant le culte, nous allions nous asseoir à l’abri du soleil sur les racines qui faisaient office de siège. De petites plates-formes de trente centimètres de diamètre accueillaient confortablement nos postérieurs et nous avions sculpté les jeunes racines pour qu’elles nous servent d’accoudoirs.

Une grande partie de la vie des habitants de Mataiea s’est déroulée à l’ombre de ces grandes branches.

Sous ce manguier, nous regardions passer la caravane des courses de vélos du dimanche matin, et l’après midi nous jouions à la pétanque, se rappellent de nostalgiques matahiapo.

Les racines ont été tronçonnées début mai 2003 pour faire passer un grillage !!! et la tête a été coupé quelques semaines plus tard. Pourquoi avoir sacrifié notre compagnon d’enfance” se demandent ils ?

Fallait-il l’abattre parce qu’il était vieux et « pourri » ?  Mais alors faut-il également « couper la tête » de nos vieux copains aux membres gonflés par le diabète ou la goutte ?

Lire une autre histoire de manguier : Les manguiers de Mahina, l’argent ou la lumière ?

Commentaires

Source :

Taura TU et Olivier BABIN 2000 et 2003
Photos Olivier Babin – photos 1 et 2 : avant 2000 et photo 3 : 29 mai 2003


2016-11-03T11:14:18+00:00 Categories: Arbre regretté, Mataiea, Tahiti, Teva I uta|
66 Partages
Partagez66
Tweetez
Enregistrer
+1