Le marché de Pirae a été construit en 1969. Dans le journal à l’époque on lisait  :

Pirae va avoir son marché municipal couvert. G’est au début du mois de janvier que seront lancés les appels d’offres pour la construction d’un marché municipal de 1 400 m2 en bordure de la future avenue du Prince Hinoï, prolongée à côté du Taaone militaire. Il faudra environ douze mois pour terminer ce marché d’une conception aussi rationnelle qu’originale due à Rodolphe Weimann, architecte de la Setil, qui représentera, à l’échelle raisonnable de la commune, la surface couverte de l’actuel-marché de Papeete.

Edifié sur un terrain acheté à la famille Coppenrath, le marché de Pirae comprendra 33 étals de légumes, fruits, poisson, viande, charcuterie, deux chambres froides dont l’une pour le poisson et l’autre pour la viande, deux magasins de denrées complémentaires (épices, huile, savon) et un restaurant.

Le parking n’a pas été oublié, puisque la voiture est inséparable de la vie tahitienne, et cent emplacements de voitures ont été prévus, sans compter un décrochement de la route afin de permettre le stationnement provisoire des trucks.

Coût de l’opération : 20 M XPF couverts par un emprunt auprès de la Caisse Centrale par le Conseil municipal de Pirae sous l’impulsion du maire, Gaston Flosse.

Le marché de Pirae vu du parking, en 1969

Le marché de Pirae vu du parking, en 1969. Photo Rodolphe Weimann

Le marché de Pirae vu de l'avenue du Prince Hinoi, en 1969

Le marché de Pirae vu de l’avenue du Prince Hinoi, en 1969. Photo Rodolphe Weimann

Commentaires

Source :

Photos collection Rodolphe Weimann


2018-07-12T08:27:12+00:00Categories: Commerce, Pirae|