La sanseviera, qui est familièrement surnommée « oreilles d’âne » à Tahiti et « langue de belle mère » en métropole, est une belle plante aux feuilles élancées que l’on trouve dans tous les vieux jardins tahitiens.

Oreilles d’âne, langue de belle-mère ou queue de tigre

La Sanseviera trifasciata, est originaire d’Afrique tropicale. Elle a été découverte en 1794 par le naturaliste suédois Carl Peter Thunberg qui lui donna le nom de la ville de son ami italien, Raimondo di Sangro, prince de San Severo, dans les Pouilles. Cet inventeur, anatomiste, militaire, écrivain et académicien fut l’une des figures majeures du XVIIIe siècle italien. Connu également comme occultiste, versé dans l’alchimie et la franc-maçonnerie, il a créé d’étranges machines anatomiques humaines.

La Sanseviera est appelle familièrement « oreilles d’âne » à Tahiti à cause de l’aspect de ses feuilles qui rappelle les oreilles de l’âne, et « langue de belle-mère » en France métropolitaine en raison de la texture coriace et des extrémités pointues de ses grandes feuilles qui symbolisent la langue acérée des femmes en général et des belles-mères en particulier.

Elle porte également les noms communs de « plante de serpent», de « langue de serpent » (snake tongue) de « queue de tigre » en Chine, d’«épée de Saint-Georges», de « chanvre de corde de vipère ».

De grandes feuilles élancées en forme d’épée

La Sanseviera trifasciata, est plante herbacée persistante, succulente et vivace, remarquable par ses longues feuilles étroites fortement pointues, dressées atteignant 75 cm de long à partir d’un rhizome. Ces feuilles charnues sont vert foncé avec des bandes horizontales grises ou vert clair, parfois bordées de jaune.

Lorsque la plante est en pleine terre, de petites fleurs odorantes de couleur vert-blanc poussent sur une tige florale, suivies de petites baies d’oranges.

Oreilles d'âne - Sansevière - Sanseviera trifasciata

Massif d’oreilles d’âne, Sanseviera trifasciata, du Parc Paofai à Papeete (Tahiti)

Sansiviera, la plante de la chambre à coucher

La sanseviera est surnommée la « plante de la chambre à coucher » car elle a la particularité de produire de l’oxygène la nuit, ce qui est plutôt rare dans le monde botanique. C’est une plante purifiante qui améliore la qualité de l’air intérieur en absorbant des quantités importantes de monoxyde de carbone et en filtrant d’autres toxines de l’air, telles que le benzène, le xylène, le trichloréthylène et le formaldéhyde. Des polluants cancérigènes nocifs pour notre santé.

La Sansiviera, une plante toxique

La santiviera contient des saponines qui sont toxiques pour les animaux et les poissons et peuvent entraîner des troubles gastro-intestinaux si elles sont consommées par l’homme.

Propriétés de la Sansiviera trifasciata

La Sansevieria trifasciata est utilisée en pharmacopée traditionnelle :
– En Malaisie, pour le traitement de la douleur de l’oreille, des enflures, furoncles et fièvre
– En Chine, comme anti-inflammatoire et pour le traitement des plaies, les furoncles, la toux, la bronchite et les blessures traumatiques.

Une fibre végétale forte, le chanvre Bowstring , obtenue à partir des feuilles est utilisée pour fabriquer des cordes, des nattes, etc. Des études ont également montré des propriétés insecticides de la plante.

Commentaires

Sources :

Olivier BABIN : Sansevieria : les oreilles d’âne de Tahiti . 2020
Musée de San Severo
Chanvre Bowstring