Un écrin encore protégée. La vallée de la Tuauru, dans laquelle coule la rivière Vaipatu est un agréable lieu de randonnée. Au fond de la vallée, à deux heures de marche, se trouve sur la rive droite le site des orgues de prismes basaltiques. Sur une quarantaine de mètres de haut et 80 m de long environ, descendent les orgues de basalte. Elles se sont formées par refroidissement des laves accumulées dans le couloir qu’offrait le canyon de la rivière Vaipatu à l’époque volcanique.

Dumont d’Urville (1790-1842), dans « Voyage pittoresque autour du Monde » décrit son excursion de « marcheur ardent et infatigable » jusqu’à la muraille des prismes basaltiques, qu’il appelle te piha (la chambre »), et que l’on voit dessinée par M. de Sainson (1801-1887), dessinateur de l’Astrolabe. (dessin ci contre).

Charles Darwin (1809-1882), naturaliste sur le Beagle en 1835, avant de devenir célèbre généticien, « s’arrête pour dîner à l’ombre d’une saillie de rochers au dessous d’une muraille de laves disposées en colonnes », dîner de petits poissons et de chevrettes avant de continuer dans la haute Tuauru où il passera la nuit .

La vallée de la Tuauru est actuellement protégée dans le cadre du Plan d’aménagement de Mahina, mais un projet de barrage hydroélectrique serait en cours de gestation. Est-il possible de concilier les deux ?

Te piha, par M. de Sainson, dessinateur de l’Astrolabe.
Les orgues basaltiques de la vallée de Tuauru à Mahina

Dumont d’Urville (1790-1842), dans « Voyage pittoresque autour du Monde » décrit son excursion de « marcheur ardent et infatigable » jusqu’à la muraille des prismes basaltiques, qu’il appelle te piha (la chambre »), et que l’on voit dessinée par M. de Sainson (1801-1887), dessinateur de l’Astrolabe. (dessin ci contre).

Charles Darwin (1809-1882), naturaliste sur le Beagle en 1835, avant de devenir célèbre généticien, « s’arrête pour dîner à l’ombre d’une saillie de rochers au dessous d’une muraille de laves disposées en colonnes », dîner de petits poissons et de chevrettes avant de continuer dans la haute Tuauru où il passera la nuit .

La vallée de la Tuauru est actuellement protégée dans le cadre du Plan d’aménagement de Mahina, mais un projet de barrage hydroélectrique serait en cours de gestation. Est-il possible de concilier les deux ?

Commentaires

Source :

DUMONT D’URVILLE Voyage pittoresque autour du monde 1834  –
DARWIN Charles 1835.
Henri JAY, Raymond TUIHO, Olivier et Édouard BABIN, Dany CARLSON 1999

 


2017-04-04T09:14:34+00:00Categories: Mahina, Rocher remarquable, Tahiti, Tuauru|Tags: |