A Rapa, il existe des murailles de pierre, des forts ou Pā au sommet des six plus hautes collines de l’ile. De telles fortifications pouvaient être défendues par seulement une poignée d’hommes contre un très grand nombre d’assaillants.

Des constructions très élaborées

Les forts de Rapa étaient de forme carrée et de construction très élaborée. Ces citadelles étaient construites avec des blocs de pierres basaltiques qui constituaient des plates-formes successives Ils étaient imprenables apparemment et on y a retrouvé des ossements de guerriers probablement morts de faim à la suite d’un très long siège.

Ces forteresses, n’étaient pas des lieux d’habitation. Les habitants de Rapa avaient construit leurs maisons à proximité du fort, et en cas de danger venaient se s’y réfugier. En temps de paix, ces forts étaient des résidences royales, qu’ils comportaient des magasins de réserves de récoltes qu’ils servaient aussi de poste d’observation pour surveiller la vallée.

Utilisation des forts

Voici la relation que fait Eugène Caillot en 1932 de l’utilisation de ces fortifications en cas de guerre tribale :

« Le parti qui avait le dessous n’avait plus qu’une ressource : celle de gravir les pentes de la montagne qui dominait sa vallée ou d’aller se réfugier dans son fort, qui se trouvait au sommet de cette montagne. Là, ses ennemis n’allaient pas ordinairement le poursuivre de crainte d’éprouver eux-mêmes un échec. En effet, le fort était solidement construit en pierres sèches. Il se composait d’un réduit entouré de plusieurs murs d’enceinte et à l’intérieur duquel il y avait quelques chambres et une plate-forme. De plus il était précédé d’une série de cases en bois dans lesquelles se tenait l’élite des guerriers. Ces forteresses de pierre sont protégées plus bas par des palissades. C’était donc un lieu de défense très bien organisé…
Mais de la position élevée où les vaincus se trouvaient, ils pouvaient voir les vainqueurs incendier leurs cases… »

Morongo Uta, le plus ancien fort

rapa-iti-4-
rapa-iti-1-jy-Cousteau

Morongo Uta est une fortification massive, située sur un petit sommet d’une montagne entre 260 et 300 m d’altitude, entourée de pentes et de falaises très abruptes.

Le fort de Morongo Uta contient une tour de guet centrale, qui est entourée de gradins de terrasses en pierre qui étaient utilisées pour les habitations. Celles ci étaient tres petites, puisque les habitants devait se déplacer à genoux à l’intérieur. Les fortifications avaient des palissades en bois et des fossés défensifs.

Pas trop loin, 1,3 km au sud-est se trouve le fort de Tevaitau , et la même distance au nord-ouest celui de Pukutaketake hillfort .

Commentaires

Source :

Elsdon Best. The Le pā Māori. New Zealand Dominion Museum. Bull. 1927. p. 421.
Eugène Caillot. Histoire de l’île Oparo ou Rapa, Paris. Ed. Leroux, 1932. p. 41.
Christine Pérez. La perception de l’insularité dans les mondes méditerranéen ancien et … p 337
Photo : le fort de Morongo Uta à Rapa. Wikipedia/Sardon

 


2018-04-12T14:36:00+00:00 Categories: Fortification, Rapa|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1