Le vieux phare de Tiputa sert d’amer aux navigateurs et signale la passe Hiria, une des deux passes navigables de Rangiroa. Mais il attend toujours « sa lumière » pour guider les navigateurs la nuit.

Le phare a été réalisé en pierres de corail et chaux, sous la houlette de l’administrateur Hervé. Sa construction, dirigée par Tauarii Taputuarai, a mobilisé les hommes valides de Tiputa après le travail lorsqu’ils revenaient du secteur pendant les années 1930 et 1931. Le phare qui devait être doté initialement par l’administrateur d’une lumière à pétrole est resté éteint, au désespoir des anciens qui espèrent toujours que leur œuvre soit achevée et brille enfin de mille feux.

L’endroit où a été édifié le phare, Iniamore, était un endroit un peu  » pestiféré  » où l’on  » jetait  » les personnes malades de la lèpre, de la tuberculose ou de l’éléphantiasis pour les parquer sans la moindre demeure pour s’abriter. On dit également qu’à l’époque où on pratiquait encore le canibalisme, on jetait également les ossements des personnes mangées.

Voir également, l’ancien phare de Topaka à Fakarava

Commentaires

Source :

Propos de Edouard Petis (Tiputa) recueillis par Olivier Babin en 1988


2018-03-25T16:14:47+00:00Categories: Phare, Rangiroa, Tiputa, Tuamotu|