Au centre de la caldeira de Ti’ipoto à Bora Bora, sur la terre Vai’ati, à quelques pas de la rivière, se trouve une étonnante pierre en forme de tortue sur laquelle sont gravés des pétroglyphes représentant des tortues.

Cette pierre ‘Ofa’i-Honu (pierre tortue) appartenait à Ofa’i-Honu et symbolisait sa souveraineté sur l’île. 

Il y a bien longtemps, ‘Ofa’i-Honu dormit avec Hôhoi-ra’i, la paroi de la montagne Te-tara-ô-Pâ’ia. De cette union naquit Firiâmata-ô-Vàvau, l’ancêtre fondateur de l’île.

C’est à la naissance de ce dernier que le nom de Vavau fut donné à l’île et le marae ou temple de Vaiotaha fut édifié en son honneur.

Redoutable guerrier et excellent navigateur, Firiâmata-ô-Vâvau possédait les qualités d’un grand chef. Il réussit, par le biais de nombreuses alliances, à étendre les limites de son territoire et il édifia l’unité d’une île qui porterait désormais son nom, Vavau (ancien nom de Bora Bora).

Vavau fut des générations durant, le premier nom de l’île Porapora et Vaiotaha le premier marae royal de l’île sur lequel Firiamata-o-Vavau fut intronisé solennellement Arii nui ou souverain de Vavau.

Ce prince plus connu sous le nom de Vavau, épousa la princesse héritière de Havai’i, Tetuamatatini i Vaeara’i petite fille de Taaroa-nui-tahi-tumu i Vaeara’i. Ainsi dès les origines, les deux dynasties de Havai’i et de Vavau s’unirent par les liens du mariage ; elles devaient continuer à régner sur ces îles et plus tard sur Tahiti. Ces alliances matrimoniales étaient recherchées par les familles régnantes de ces deux îles dans le but de maintenir la paix entre ces deux royaumes.

Commentaires

Source :

Service de la culture et du patrimoine
Vavau. Bulletin de la Société des Etudes Océaniennes n°239-240 juin/septembre 1987


2018-05-01T17:04:25+00:00Categories: Bora Bora, Iles sous le vent, Légendes îles sous le Vent|Tags: |
Partagez878
Tweetez
Enregistrer
+1
864 Partages