La tortue marine tient une place importante dans les légendes polynésiennes. Elle est ainsi décrite comme un animal sacré créé par Tumoana – Urifa et son épouse Rifarifa, premier habitant de l’île de Raiatea, berceau de la civilisation polynésienne.
Les tortues étaient considérées comme l’émanation des puissants dieux de l’océan.
La tortue, bien que sacrée, était pêchée et consommée selon des rites particuliers, et respectée de part sa fragilité. La tortue était consommée partout, mais pas par tout le monde. Aux Tuamotu, seuls les anciens y avaient droit, alors que dans les autres archipels c’était le menu des familles royales (Ari’i). Il était interdit de consommer cette chair pour les autres (tapu), sous peine de mise à mort. Cet interdit religieux a été levé par le roi Pomare V dans les années 1890, sous la pression des missionnaires et avec l’arrivée du catholicisme.

Go to Top