Le rocher de l’Évangile symbolise l’arrivée de l’évangile à Bora Bora.

L’évangélisation de l’île de Bora Bora ne commença vraiment qu’en 1816. Tapoa était en 1804, le chef de Bora-Bora et de Raiatea et Tahaa. II résidait à Raiatea mais était en lutte constante avec les autres chefs de l’île, Mai et Tefaaora. Mai était allé à l’école à la station missionnaire de Papetoai à Moorea où il avait apprit l’évangile. En 1810, Mai accompagné de 262 guerriers, il se rend à Huahine pour se joindre aux autres forces envoyées à Pomare. Ces guerriers à leur retour à Bora-Bora, après la défaite du parti traditionaliste (Bataille de Fei-pi en 1815 à Punaauia), apportèrent l’évangile à Bora Bora.

C’est en 1820 que le premier missionnaire, le Révérend Orsmond s’installe à Bora Bora. L’Eglise de Bora-Bora est alors constituée et la population se regroupe autour du temple de Vaitape inauguré en 1822.

 Après la mort de Puni, il n’y eut pas de chef suprême à Bora-Bora avant les années 1820 et les aventures de Tapoa II, dont le père était Tapao, le chef de Tahaa. Tapoa II était marié avec la jeune reine Aimata de Tahiti connue sous le nom de Pomare IV. Lorsque son père mourut, Tapoa II pris le gouvernement de Tahaa, abandonna Pomare IV et s’efforça de reconstituer le domaine de son oncle et de Puni.

 Dans la seconde moitié des années vingt se développa aux îles de la Société le mouvement millénariste Mamaia, syncrétique entre la nouvelle religion et les anciennes croyances et qui rejetait l’autorité des missionnaires. Bora-Bora fut gagnée aux deux-tiers. A Tahaa, Tapoa II le fut aussi et s’engagea dans une guerre contre Raiatea mais fut vaincu. Pomare IV en profita pour se séparer de lui, mais plus tard les familles rivales Mai et Tefaaora l’appelèrent de nouveau pour gouverner Bora-Bora. Pendant que Tahiti et la plupart des îles Sous le Vent connaissait une histoire mouvementée, Bora-Bora demeura sous Tapoa dans une période de stabilité jusqu’à sa mort en 1860.

Commentaires

Source :

Garanger : Bora Bora - Société des Océanistes


2016-10-20T08:09:02+00:00Categories: Bora Bora, Iles sous le vent, Monument, Sites historiques|