L’une des plus belle oeuvre du festival de graffitis Ono’ 2017 est « le caméléon l’endormi » du mur du magasin d’alimentation Ah Kiau près du Pont de l’Est à Papeete. Cette œuvre est le résultat d’une collaboration entre trois artistes, Kalouf, Lardanchet et MRZL du collectif Blast.

« Je suis parti sur un caméléon car je peins pas mal d’animaux, et l’idée d’animer la fresque avec des jeux de couleur par mapping vidéo convenait bien à cet animal qui peut changer la couleur de sa peau » explique Kalouf.

Son attirance pour les animaux lui vient de son enfance. « Mon père était herpétologue en Afrique, il étudiait les reptiles et ramenait souvent à la maison des animaux blessés. J’ai donc baigné dans cet univers dès mon enfance ». Pour cet artiste, l’homme doit cohabiter avec son environnement.

Cette fresque est le résultat d’une œuvre à quatre mains. « Je l’ai faite avec Romain Lardanchet qui est dessinateur et sculpteur. On a conçu le dessin à deux, moi je dessinais le caméléon, et lui a dessiné la ville sur son dos. C’est une collaboration entre deux artistes, ou plutôt trois avec MRZL qui a conçu le mapping-vidéo »..

Mapping sur le Caméléon endormi. Papeete
Mapping sur le Caméléon endormi. Papeete
Mapping sur le Caméléon endormi. Papeete

Le 1er octobre 2017, « L’endormi » prend vie grâce au mapping

Le Collectif Blast

Le Collectif interdisciplinaire BLAST, né à Lyon en 2014, réunit trois artistes aux compétences complémentaires : le sculpteur illustrateur Romain Lardanchet, le graffeur Kalouf et l’artiste
 lumière et architecte Julien Menzel.

Romain Lardanchet

Né à Lyon en 1977, Romain Lardanchet commence très tôt le dessin, une passion qui ne le quittera plus. Son œuvre reste marquée aujourd’hui par l’univers des robots et de la science-fiction qui a bercé son enfance, mais aussi par des rencontres précoces avec des personnages de légende comme le Baron de Munchhausen. Avec le temps, il s’est forgé un vaste monde peuplé de chimères mécaniques, de créatures issues d’un mélange de Fantasy et de Cyber-punk, mettant au service de son imagination une maîtrise technique étonnante qui lui permet de donner vie à des machines par le biais de l’illustration, de l’écriture et de la sculpture.

Kalouf

Né en1978 à Port-Gentil (Gabon), Pascal Lambert crayonne depuis son enfance et se fait connaître sous le pseudonyme de Kalouf à la fin des années 90 en réalisant des graff illégaux en pleine rue où il fusionne les lettrages, les décors et les personnages dans un style coloré, à la fois réaliste, caricatural et fantastique. En 1998, il intègre le crew ACC, un groupe de 10 graffeurs qui investit des lieux improbables et se spécialise dans la création de fresques à thème de grande envergure.

Kalouf a participé au festival de graffitis Ono’u 2016 en réalisant avec le graffeur Marko 93 une fresque « Les félins » au collège de Tipaerui à Papeete.

 Julien Menzel // aka Mr.ZL

Artiste lyonnais travaillant la lumière et la cinétique, Julien Menzel est architecte de formation. Son travail s’exprime par des installations, lumineuses et interactives, de l’augmentation de dessins et par la scénographie. Son cursus à l’École Nationale Supérieure d’Architecture influence son travail par une sensibilité aux formes, aux matériaux et leur qualités plastiques. Sa démarche créative repose sur le dialogue avec l’environnement architectural d’une oeuvre, la fonction du lieu et son sens.

Commentaires

2017-11-23T08:15:52+00:00 Categories: Papeete, Street Art, Tahiti|
214 Partages
Partagez214
Tweetez
Enregistrer
+1