Fresque réalisée au marché de Papeete, lors du festival de graffitis Ono’u 2016, par les trois graffeurs : AbuZe, HTJ et Jops

Romain Abuz Picardi

Romain Picardi, plus connu sous son nom d’artiste « Abuz », est né avec un crayon dans une main et a grandi avec une bombe aérosol dans l’autre. Il est arrivé en Polynésie française vers 7-8 ans et a grandi à Moorea. Il a eu son premier rendez-vous sérieux avec le graff à l’âge de seize ans, alors qu’il était venu rejoindre sa mère à Paris. C’était d’abord pour lui une manière de revendiquer une certaine rébellion. Au départ, il s’exerçait sur des bords de voies  « the old school way »

C’est après une licence d’anglais à l’université de Polynésie française, que Romain se lance dans une carrière d’artiste. En remportant le prix Fenua Student lors du premier Festival Graffiti Ono’u 2014,  il devient un graffeur incontournable de la scène artistique polynésienne.

« J’aborde souvent le sujet du subconscient ou de l’abstrait, je suis aussi plus dans le graphisme, dans les personnages ou le décor. Au fil des ans, je cherche à avoir mon identité et à la faire évoluerIl m’arrive de reprendre des formes ou des symboles de la Polynésie que je réinterprète, mais je fais attention à ne pas tomber dans le folklorique. Je veux que le message de mes créations reste universel »

Abuz collabore avec bon nombre d’artistes étrangers ou du Fenua comme Hell Ton John et JOPS Tahiti sur des projets et œuvres communs. Lors du Festival Ono’U 2016, il réalise la fresque représentant le requin furieux de chez Aming à Papeete.

Quant à son blaze ? « AbuZe », ça vient de son père, qui lui disait souvent : « Tu abuses ! »… Clin d’œil à la génération d’avant.

Street Art, Requin chez Aming Papeete. Onou 2016

Street Art, Requin chez Aming Papeete. Onou 2016

Commentaires
2017-10-27T12:17:44+00:00Categories: Marché, Papeete, Street Art, Tahiti|