Une peinture murale représentant un étrange et énorme oiseau sauvage a été réalisée par l’artiste DALeast dans le cadre du festival de graffitis Ono’U 2015 sur le mur d’un immeuble rue Vairaotoa à Papeete.

DALeast, qui préfère rester anonyme, est né en 1984 à Wuhan en Chine, a commencé à peindre dès l’âge de trois ans puis a étudié la sculpture à l’Institut des Beaux-Arts.

« Je travaillais sur tout quand j’étais en Chine : peinture, sculpture, installations et l’art numérique, mais je n’ai commencé le street art qu’en 2004 »

DALeast, vit maintenant avec sa femme également artiste, à Cape Town en Afrique du Sud, mais passe six mois de l’année à voyager et à peindre des murs sur presque tous les continents. Ses œuvres peuvent être admirées sur les murs aux Etats-Unis (Miami, New York), à Londres (Brick Lane), en Suisse, France, Pologne, Israël, Australie, Nouvelle Zélande, Afrique du Sud, ainsi que dans sa Chine natale.

Ses œuvres insolites, qui font parfois une vingtaine de mètres, se regardent en 3D. Elles semblent avoir été créées à partir de milliers de minuscules éclats de métal, mais en fait, elles sont tout simplement peintes à la bombe sur une surface plane. Une grande partie de son travail dépeint des animaux sauvages en mouvement, souvent des oiseaux sauvages mais également des cerfs, panthères et chevaux.

« Je cherche à créer des illusions à travers mes peintures pour ouvrir l’esprit des personnes qui regardent mon travail. Je cherche à exprimer des émotions sur la vie et l’environnement, en utilisant différentes formes d’expressions artistiques »

 

Commentaires

Source :

DALeast : www.daleast.com

2016-10-20T08:08:12+00:00 Categories: Papeete, Street Art|
139 Partages
Partagez139
Tweetez
Enregistrer
+1