L’unique temple chinois de Tahiti se dresse dans le quartier de Mamao à Papeete. Il surprend en premier abord par son architecture très orientale, avec ses grandes colonnes rouges, sa façade verte et son toit en pagode en tuiles vernissées rouges.

Le temple chinois est fréquenté tout l’année, mais plus particulièrement avant nouvel an chinois pour remercier Kanti pour les faveurs de l’année écoulée, et pendant la période du jour de l’an chinois en vue de renouveler les protections et de connaître l’avenir pour l’année nouvelle.

Le temple a été dessiné par M Liaw, un architecte et géomancier de Taiwan qui a scrupuleusement respecté les principes du Feng Chui. Cet art millénaire chinois a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale d’un bâtiment de manière à favoriser le bien-être des occupants en agençant les flux visibles (cours d’eau) et invisibles (les vents) pour obtenir un équilibres des forces et une circulation de l’énergie. Pour cela, il a prit soin d’orienter la construction vers le Sud avec son assise au Nord.

La façade reprend les couleurs traditionnelles chinoises :agrémente sur la façade : le rouge qui porte bonheur, le vert qui représente l’espérance et le jaune-orange qui représente la richesse.

Les matériaux de décorations et d’ornement proviennent de Taiwan.

Les gardiens du temple

L’un des deux dragons de l’entrée du temple chinois de Papeete © Tahiti Heritage
Le lion gardien mâle du temple chinois de Papeete © Tahiti Heritage

Les deux lions en marbre blanc, gardiens du temple, sont des dons de la république populaire de Chine. L’entrée du temple est également gardée par deux dragons, animaux typiques de la mythologie chinoise. Le dragon appartient à la famille des immortels. Il est le symbole du principe mâle (yang), le phénix étant le symbole du principe femelle (yin).

Le vieux temple de 1937

Le nouveau temple à été inauguré le 30 Mai 1987 pour remplacer un vieux temple construit sur ce même site et détruit par un incendie le 20 mai 1981. C’était une simple construction rectangulaire avec des murs en planches et un toit en tôle ondulée qui ne ressemblait en rien à une pagode. Cependant des motifs décoratifs au faîtage marquaient la destination religieuse de l’édifice qui aurait été édifié vers 1860, bien avant l’arrivée des premiers coolies de la Grande plantation d’Atimaono à Papara en 1865.

Ancien temple chinois de Papeete, Tahiti
Commentaires

Source :

Olivier Babin. Le Temple chinois de Tahiti en fête pour l’année du singe, Tahiti Infos du 05/02/2015.
Rose Jonc, de l’association Te Vahine Porinetia et de Si Ni Tong
Jimmy Ly de l’Association Wen Fa, Richard Chenoux et Éliane Lechene du Si Ni Tong.
Ludovic Ly, Leslie Timau, Vaihau Ching, Terii Faatauira – BTS Animation et Gestion Touristiques Locales – Papeete Chinese Tour – déc 2011.


2017-01-28T17:24:17+00:00 Categories: Mamao, Papeete, Patrimoine religieux, Tahiti|Tags: |
3 Partages
Partagez2
Tweetez
Épinglez
+11
Email