Mais qu’est donc ce tombeau pyramidal que l’on peut retrouver au cimetière de l’Uranie à Papeete ?

La Reine Marau

En 1934, la dernière reine Tahitienne s’éteint. Joanna Marau Taaroa, fille du négociant Alexandre Salmon et d’Ariitaimai de Papara petite fille de l’illustre Tati est appellée à occuper de hautes fonctions.

En 1875, Marau Taaroa est mariée à Ariiaue, fils de la reine Pomare IV. Lorsque cette dernière décède en 1877, Ariiaue endosse le titre de souverain. Pomare V et son épouse Marau régente Tahiti et ses dépendances.

Mais la reine ne semble pas heureuse, les temps sont au changement. Elle n’a de cesse de se réfugier auprès de sa mère à Papara et Papeete où elle possède une résidence (la maison de la reine Marau) faisant face à la place Tarahoi.

En 1880, Tahiti et ses dépendances sont annexées définitivement à la France, Marau et sa mère ne sont pas conviées aux formalités protocolaires, les jeux sont faits ! La reine sera souvent aperçue sur sa terrasse faisant front au port de Papeete.

La reine Marau avec Alain Gerbault à Papara

Le tombeau de la Reine Marau

En 1934, La reine décède, des funérailles élogieuses lui sont faites. Un tombeau de forme pyramidale composé de six étages est érigé au Cimetière de l’Uranie à Papeete. Comme Marau qui portait souvent ses regards vers l’océan, le tombeau édifié fait front au port.

Chaque année, jour anniversaire de sa mort, une grosse couronne de Tiare Tahiti et de fleurs rouges est déposée sur ce monument par ses proches. La dernière reine Tahitienne s’est éteinte non sans avoir laissé ses mémoires, témoignage d’une époque révolue et de changement.

Tombeau de la reine marau de Tahiti
Commentaires

Source :

Joany Hapaitahaa 2008


2017-06-12T10:01:01+00:00 Categories: Papeete, Tahiti, Tipaerui, Tombe|
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1