A Tula, Papeuriri (Papeari), lorsque la guerre était imminente, un guerrier désincarné nommé Opeti, apparaissait à minuit et à midi et criait

Na haamou hia vau ! Na haamou hia vai.
Je suis détruit, Je suis détruit;

Lorsqu’on lui demandait ce qu’il fallait faire, il répondait :

A raye i te ahu, a haere i te fatu, tama’i ua fatata
Prenez vos vêtements et allez chez un protecteur, la guerre est proche.

Cet avertissement, dit-on, était toujours fondé et les populations prenaient des mesures contre une surprise possible.

Commentaires

Source :

HENRY Teuira, 1962 Tahiti aux temps anciens Société des Océanistes  p 235

2016-11-19T15:00:14+00:00Categories: Papeari, Tahiti, Teva I uta, Tupapa'u - Revenant|