Rendu célèbre à travers l’histoir, Ahutoru ou Aoutourou, ce jeune homme originaire de Raïatea est resté à la postérité grâce au récit de voyage de Louis Antoine de Bougainville. Aux dires des savants qui l’ont examiné à son arrivée en France au printemps 1769 il devait avoir trente ans.

A bord d’une « pirogue à voile », le 4 avril 1768, Ahutoru fut le premier à « faire la coutume » avec les officiers de La Boudeuse et ceux de l’Étoile qui avaient choisi de mouiller leurs navires dans le lagon de Hitiaa. Bougainville, sur l’insistance d’Ereti le chef du village, accepta de l’embarquer sur la Boudeuse le 15 du même mois vers 5 heures du soir. Ils arrivèrent à Saint Malo le 16 mars 1769 après bien des aventures. Le 30 avril il fut présenté à Louis XV.

Ahutoru, le bon sauvage

Au début de son séjour parisien, il fut la coqueluche de la capitale car il incarnait l’image du « Bon Sauvage » et le tout Paris s’apitoya sur son exil. Diderot et quelques philosophes des « Lumières » en firent le héros de leurs polémiques contre le « naturalisme naïf »de Rousseau et contre la colonisation qu’ils condamnaient.

Dans les mois qui suivirent Bougainville s’employa à lui trouver un embarquement vers le Pacifique. Il quitta La Rochelle à bord du Brisson le 4 mars 1770 , arriva à l’Ile de France (île Maurice) le 23 octobre où il séjourna dans l’attente d’une nouvelle expédition vers Tahiti. Financée en grande part grâce aux fonds réunis par Bougainville le gouverneur Poivre parvint à convaincre Marion Dufresnes de faire escale à Tahiti. Ils s’embarquèrent vers Madagascar à bord du Mascarin le 18 octobre de l’année suivante. Une épidémie de variole faisait rage à l’Ile Maurice, Ahutoru n’était pas « inoculé »-vacciné-, il mourut dans d’atroces souffrances le 7 novembre 1771 à 2 heures du matin. A l’aube, après la prière des morts son corps fut cousu dans une toile et immergé chrétiennement et avec les honneurs de la marine royale devant Fort Dauphin.

Commentaires

Source :

Louis-Antoine de BOUGAINVILLE. 1777. Voyage autour du monde Par La Frégate et La Flûte
Biographie tirée du roman historique  » la Malédiction de la tortue » de Philippe Prudhomme Gravure de Croisey pour l’édition originale du Voyage autour du monde.


2017-09-18T12:06:35+00:00 Categories: Hitiaa, Personnage historique, Tahiti|
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1