Le jeune mangarévien Teiti a Toakau, élevé au royaume des ténèbres, est retourné dans l’autre monde et a retrouvé sa famille biologique. A Mangareva, il profite du pouvoir que lui a conféré son grand-père adoptif pour accomplir plusieurs exploits.

Suite de la légende de Teiti a Toakau de Mangareva

Une faille dans la montagne de Mangareva

La saison des uru (maiore, arbre à pain) étant arrivée, ses deux frères de Teiti partirent pour Takuaro, une l’île appelée Teturu, pour faire la récolte.

Le lendemain, Teiti les rejoignit. Il commença sa cueillette près d’une montagne mais ne ramassa que de petits fruits appelés porori à Mangareva. En revenant à Takutua avec un panier de ces petits fruits, Teiti le jeta par dessus la colline. Ces petits uru entrouvrirent la terre et traversèrent la montagne jusqu’à la mer.

Le peuple de Taku s’émerveilla de ce travail magique. Le nom du trou a maiore de Teiti s’appelle « Terua ma kai tagata ». Et les pierres qui le recouvrent s’appellent « Tokairi ».

Le combat contre Pouatake, le génie des ténèbres

Dès que la renommée de Teiti eut dépassé Mangareva et fut connue sur les terres lointaines de l’Océan d’Atu Hiva, un génie des ténèbres nommé Pouatake, vint le provoquer au combat et lui dit : « Ta renommée est venue jusqu’à moi, puisque tu es un aito (grand guerrier), combattons ensemble ! »

Pouatake était un génie puissant dont le mana (pouvoir) résidait dans le feu. Bientôt l’île entière de Mangareva flamba. Teiti, effrayé en voyant l’ampleur de l’incendie, s’enfuit au sommet de la montagne. Il crut même qu’il allait mourir, car le feu gagna rapidement le sommet de la montagne.

Toamoegaroa voyant tout cela, songea à son fils adoptif qui était en mauvaise posture et appela au secours son père : « Pouatake va certainement tuer Teiti ».
« Que veux-tu faire » lui répondit son père ? »
Toamoegaroa lui dit : « Prends la sueur sous ton aisselle et jette là sur Mangareva ». Moegaroa prit la sueur sous son aisselle et la jeta sur l’île. Mangareva en fut submergée, et Pouatake, effrayé à la vue de cette inondation, se cacha dans un caillou en se demandant où se trouvait Teiti.

Un nouveau génie, un poisson hérisson, intervient dans la bataille

Sur ces entrefaites, arrivent un autre génie appelé Teiti a Pie, qui avait la forme d’un poisson hérisson (totara), avec son ami Paou qui avait également prit forme d’un poisson.  « Ta renommée est venue jusqu’à Atu Hiva, dit-il c’est pourquoi je suis venu jusqu’à toi. Nous devons lutter ensemble »

Pouatake accepta. Teiti a Pie, commanda aux flots marins de recouvrir Mangareva. L’île fut inondée. A la vue de cette inondation, Teiti se transforma en oiseau.

Poisson hérisson

Totara, Poisson hérisson

L’ami de Teiti a Pie lui dit : « Nous ne pourrons jamais en venir à bout, allons nous en, sans cela il nous tuera ».
Pie lui répondit : « Ne crains rien, nous pourrons toujours nous échapper à la nage ».
Teiti a Toakau par son pouvoir magique fit reculer la mer. Quand le lagon fut sec, on découvrit le poisson hérisson totara pris dans les mailles du filet de Teiti a Toakau. Quand à son ami, il s’enfuit, mais avant de partir, il dit au totara: « Mon ami, je t’avais prévenu qu’il fallait nous échapper. Moi, je me sauve »
Quand Teiti a Toakau rencontra Pie, il lui demanda pourquoi il avait une dent cassée ? C’est pour avoir mordu la montagne de Tahiti, lui répondit Pie. On dit à Mangareva que cet endroit est l’isthme de Taravao (te puku o Tehiti).

La bataille contre Hei a Roto, le roi de Viriga (Atituiti)

Le roi de Viriga (Atituiti) dont le nom était Hei a Roto, demanda à Teiti d’épargner la vie des habitants de Taku, et surtout les guerriers de Hei a Roto. Mais c’était un piège car quelques temps plus tard, lorsque les guerriers de Teiti allèrent à Atituiti récupérer la couronne faite d’ongles humains, Hei a Roto donna l’ordre de les massacrer les guerriers de Teiti.

Voyant cela, Teiti envoya ses hommes chercher Hei a Roto pour le tuer. Ils arrivèrent de nuit à Atituiti, mais la mère de Hei a Roto, qui avait entendu le bruit de la pirogue s’échouer sur le rivage, appela son fils : « O Hei ! J’entends des hommes sur la plage ».
– « Ce sont des jeunes gens qui vont à Viriga se baigner » lui répondit Hei a Roto.

A peine avait-il fini de parler que Teiti arriva avec ses hommes. Il captura Hei a Roto et se saisit de la couronne de maiiu (ongles). Le lendemain matin, le peuple de Viriga se rendit à Taku, sur l’ilot Ina, pour voir mourir Hei a Roto. La couronne de maiiu devint la propriété de Teiti a Toakau.

Commentaires

Source :

Te Hopea. IONE MAMATUI, Rikitea, 1926. Bull de la Société des Etudes Océaniennes n° 26 Aout 1926 p 99
Photo 1 : Poisson hérisson de jcgwada.

2018-03-11T09:06:43+00:00 Categories: Légendes des Gambier, Mangareva|
6 Partages
Partagez6
Tweetez
Enregistrer
+1