Le Cédrat, fruit du cédratier, est un agrume peu commun. Ce n’est pas, comme chez les autres agrumes, la pulpe du fruit qui est consommée mais principalement son écorce.

Originaire d’Asie du Sud-Est et plus précisément d’Inde, le cédrat (Citrus medica) est le premier agrume à se diffuser dans l’ensemble des régions de l’Asie puis de l’Europe dès le IIIè siècle avant Jésus-Christ. La pulpe du cédrat était alors utilisée en pharmacopée et le zeste en parfumerie. Il fût introduit à Tahiti à la fin du 18ème siècle par les navigateurs européens.

Une écorce à l’odeur de cèdre

Le cédratier est un petit arbre aux branches épineuses et aux feuilles elliptiques crénelées. Il tient son nom de l’odeur de son écorce, qui rappelle celle du cèdre. Ses fleurs, relativement grandes, sont blanches plus ou moins teintées de pourpre et très odorantes. Elles sont utilisées en parfumerie.

Cédrat

Le cédrat, un énorme citron

Le fruit du cédratier, le cédrat, ressemble à un énorme citron plus long que large à peau légèrement côtelée ou bosselée avec un mamelon plus ou moins marqué. Il fait entre dix et vingt centimètres de diamètre et il peut peser jusqu’à deux kilos !

L’écorce plus ou moins épaisse est amère mais douce. La pulpe, peu développée vert-jaunâtre et pleine de pépins, contient un jus acide et amer. Le zeste, extrêmement parfumé, est rarement utilisé frais mais généralement confit. Il sert à parfumer des confiseries, des pâtisseries et limonades. Il est également transformé en confiture en pâte de fruit et en liqueurs.

Le jus de cédrat s’emploie également en cuisine contemporaine pour acidifier un plat où pour déglacer des cuissons de coquillages, de poissons ou de viandes blanches.

L’essence de cédrat

Le cédrat n’a actuellement plus d’application thérapeutique. Dans l’Antiquité, il était utilisé comme antipoison. En pharmacopée traditionnelle les graines servaient de vermifuge et le jus était considéré comme antiscorbutique et digestif.

C’est en parfumerie que le cédrat trouve sa principale destination. Les fleurs et fruits sont la base d’eaux de toilette et de parfums de couleur jaune pâle aux notes fraiches, et acidulées rappelant celles du citron, mais en plus fin et plus chaud.

Une odeur d’agrumes que les moustiques n’apprécient pas du tout.

Découvrez les autres variétés de citrus

Sur la photo : A gauche, le Cédrat (citrus medica) ; au milieu le Combava ou Remene (citrus hystrix) ; en haut l’Orange de Tahiti (citrus sinensis) et devant deux citrons verts de Tahiti (citrus aurantifolia). Ces fruits proviennent du jardin du Manotel à Rurutu.

Cédrat, orange, combava et citron vert
Commentaires

Source :

Olivier Babin FTV N°47 janv 2017

2018-07-04T19:38:54+00:00Categories: Fruits de Tahiti|