Epine du Christ… voilà un nom bien étrange pour plante qui est très appréciée par les mama polynésiennes. Mais si on regarde la plante d’un peu plus près, et surtout si on la touche, on comprend vite le pourquoi de cette appellation.

Elle est appelée « épine du Christ » ou « couronne du Christ » à cause bien sûr de ses épines et de ses bractées de couleur rouge vif évoquant des gouttes de sang du Christ, mais surtout parce que cette plante aurait été utilisée pour confectionner la couronne du Christ lors de sa crucifixion. Originaire de Madagascar, l’épine du Christ (Euphorbia Milii) a été importé à Tahiti par le docteur Johnstone en 1845.

Le nom Euphorbia vient de Euphorbe, le médecin grec du roi Juba II de Mauritanie (1er siècle av. J-C) qui a découvert le premier un Euphorbia. Le nom Milii a été donné en l’honneur du baron Milius le gouverneur de l’île de Bourbon (île de la Réunion) qui a introduit les espèces en culture en France en 1821.

Un arbuste épineux

Euphorbia Milli, Epines du Christ. © Tahiti Heritage
Euphorbia Milli, Epines du Christ. © Tahiti Heritage

L’Epine du Christ est un arbuste épineux vivace, de 1,50 m de hauteur, aux tiges brunes très ramifiées recouvertes de nombreuses épines acérées. Dressées, ces tiges peuvent se tordre et s’entremêler les unes aux autres, renforçant l’aspect « couronne épineuse du Christ ». Aux extrémités des tiges poussent de petites feuilles d’un vert lumineux, regroupées en bouquets. Elles durent plusieurs mois, puis tombent, dénudant les tiges épineuses. Elles ne repousseront pas et il n’y aura de nouvelles feuilles qu’avec l’apparition des nouvelles pousses. Les minuscules fleurs blanches qui naissent à l’aisselle des feuilles sont quasiment invisibles. Ce sont les deux bractées appelées « cyathes » de couleur rouge vif , rose, blanc ou jaune, qui les entourent qui sont remarquables.

Une plante médicinale

L’Euphorbia milii joue un rôle dans la pharmacopée traditionnelle en Chine et au Brésil. Le latex est utilisé pour pour enlever les verrues et pour arrêter l’écoulement du sang lors de coupures ; la racine et le latex pour traiter l’hépatite et le gonflement abdominal. Attention, Le latex est très irritant pour les yeux, la peau et les muqueuses et le miel de fleurs de cette plante peut être toxique.  Au Cambodge et en Afrique du Sud, ce latex est répandu dans l’eau et sert de poison de pêche pour attraper facilement les poissons.

Une « lucky plant »

En Thaïlande, l’Euphorbia milii est appelé Poysean (huit saints en chinois) en référence aux huit saints de la mythologie chinoise et est considérée comme une « lucky plant » apportant la chance et la bonne fortune, comme le Money tree (Pachira).

Commentaires
2017-10-05T11:13:51+00:00 Categories: Fleurs de Tahiti|Tags: |
754 Partages
Partagez752
Tweetez
Enregistrer1
+11