Pour la visite du Président de la république française, Jacques Ch en 2003, le gouvernement de la Polynésie française avait bien fait les choses. Un superbe fare en matériau naturel a été édifié dans des temps records dans un emplacement magnifique. Le revers de la médaille, c’est que cette construction ainsi que les autres aménagements ont empiété d’un hectare sur le jardin botanique de Tahiti.

Les cocotiers comme des arbres rares ont été froidement abattus, le sol a été nivelé, les plages supprimées… Mais comme si cela ne suffisait pas, ces dépenses importantes ont été inscrites sur le budget prévu pour la réhabilitation du jardin botanique. Depuis, aucune nouvelle enveloppe budgétaire n’est venu renflouer le trou. Et tout cela pour rien, car Claude Chirac la fille et conseillère du Président, n’a pas voulu valider ces dépenses trop somptueuses pour une simple soirée et a purement et simplement fait annuler la soirée à Papeari.

Le site du Motu Ovini est libre d’accès, et est géré depuis quelques années par l’Etablissement de Gestion et d´Aménagement de Teva (EGAT) qui le prête ou le loue pour des galas, des réunions d’entreprises ou  de famille.

Commentaires

Source :

EGAT – Etablissement de Gestion et d´Aménagement de Teva : egat@mail.pf


2016-10-20T08:08:37+00:00 Categories: Bâtiment historique, Papeari, Tahiti, Teva I uta|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1