Originaire d’Amérique centrale et des Indes de Ouest, le goyavier a été importé du Brésil à Tahiti par Bricknell en 1815. Il pousse maintenant à l’état sauvage dans de nombreuses îles et sa robustesse et sa dissémination par les oiseaux le font presque considérer comme une peste végétale.

Son nom botanique Psidium guajava vient de l’ancien grec « Psiein » qui signifie donner à manger. Le fruit s’appelait autrefois gouiave (1601) ou guayaba (1555). Le mot viendrait de l’espagnol guyaba, qui vient lui-même du caraïbe guava. En anglais, cette dernière forme est encore utilisée de nos jours.

Fleurs et fruits odorants

C’est un petit arbre au bois très dur de 3 à 8 m avec une écorce lisse et cuivrée aux feuilles vert clair de 4 à 8 cm, avec un fin duvet sur la face inférieure. Les fleurs, blanches et odorantes, apparaissent d’octobre à novembre au bout des branches. Le fruit, la goyave, est rond de 6 à 8 cm de diamètre et recouvert d’une fine peau verte qui devient jaune à maturité. Il renferme une pulpe sucrée, de couleur rose plus ou moins foncé, avec de nombreuses petites graines dures. A Tahiti, les fruits sont mûrs entre décembre et mars.

goyaves de Tahiti

Goyaves de Tahiti

Un fruit riche en vitamines

La goyave a presque cinq fois plus de vitamine C que l’orange. Elle est riche en fibres alimentaires et contient également de la vitamine A, du fer, du calcium et du phosphore. Elle a de qualités pectorales, toniques et anti-diarrhéiques.

cocktail goyave, citron vert et menthe

cocktail goyave, citron vert et menthe

Tarte à la goyave

Tarte à la goyave

cocktail goyave, citron vert et mentheGelée de goyave. Marie Claire cuisine

Gelée de goyave

La goyave se mange nature, en croquant dans la chair juteuse rose, en salade de fruits et en crème glacée. Mais c’est surtout en confiture ou en gelée qu’elle est consommée à Tahiti. Elle est la base de délicieuses tartes et des traditionnels « pie goyave ». On fait également du jus de goyave pur ou mélangé à du jus d’orange ou de citron vert.

Usages traditionnels de la Goyave

En pharmacopée traditionnelle, Les feuilles et l’écorce sont utilisées en infusion pour stopper la diarrhée. Les feuilles, en décoction ou en application locale, accélèrent la cicatrisation des lésions de la peau. Elles ont aussi un grand pouvoir anesthésique qui permet de soulager les maux de dents et les maux de gorge. La pulpe de goyave est employée comme soin hydratant et régénérant pour la peau du visage et du corps. Aux Marquises, les goyaves vertes écrasées sont considérées comme un excellent remède contre les contusions.

Commentaires

Source :

Marie Claire cuisine et vins, Recette de la gelée de goyave.

2018-05-01T11:23:22+00:00 Categories: Fruits de Tahiti|Tags: |
879 Partages
Partagez875
Tweetez
Enregistrer4
+1