Une restauration exemplaire. Témoin d’une époque pas si éloignée que cela, cette grande demeure du début du 20ème siècle possède un certain charme, principalement grâce à la noblesse du bois. Celle-ci fut construite en 1938 par un agriculteur français, Émile Tambrun, qui se maria avec une polynésienne et vécu à Raiatea.

La maison a une superficie de 300 m2 répartis sur deux étages. Elle comporte six pièces dont deux immenses salons où sont accrochés nombre de tableaux d’époque, dont des oeuvres du peintre Morillot. Le couple Tambrun vécu de nombreuses années dans cette belle demeure. N’ayant pas d’enfants, ils adoptèrent en 1916, la jeune Vehiatua Tau-Maihuti de 8 ans, ainsi que son frère Marie après le décès de leur père tombé au front lors de la « Grande guerre » et celui de leur mère résidante à Moorea, qui fut emporté par la grippe espagnole. Après le décès du couple Tambrun, Vehiatua Tau-Maihuti résida dans la maison.

Le Gouvernement avait fait il y a quelques années une offre généreuse pour cette demeure, avec semble-t-il la volonté d’y établir un Musée de l’Histoire de Raiatea. Mais finalement, c’est le lycée catholique de Raiatea qui récupéra et restaurera la maison pour l’utiliser comme bureaux. Une très belle initiative !

L’artiste Gouwe a réalisé un très beau portrait de Tambrun Vahine, qui a appartenu longtemps à Francis Sanford.

Commentaires

Source :

Lycée catholique de Raiatea 2005


2017-02-11T15:32:33+00:00 Categories: Bâtiment historique, Iles sous le vent, Maison ancienne, Raiatea, Uturoa|Tags: |
176 Partages
Partagez175
Tweetez
Enregistrer1
+1