Le grand marae Ohiti-Mata-Roa, situé sur la cote Est de Huahine iti, est dédié au dieu ‘Oro. En 1920, l’archéologue Emory l’a noté sous le nom de marae « Ohiti », mais on le nomme également « Ohiti-Mata-Roa« .

Ce nom Ohiti-Mata-Roa est l’objet de discussion : en effet, le Ohiti est un petit crabe blanc de sable, aux grands yeux ; mais le toponyme semble avoir été inversé, car ohiti-mata-ora ou ohiti-mata-ara désigne tout comme le petit crabe, une personne toujours aux aguets, qui prévient du danger et garde sa maison à l’abri de l’invasion. Ohiti-Mata-Roa est aussi le nom d’un guerrier légendaire.

Le marae est orienté nord-est/sud-ouest, il est composé d’un grand ahu, parallèle au bord de mer, d’environ 27m de long en dalles de corail (beach-rock). Seules six dalles sont encore sur chant, les autres sont couchées. Les six dalles encore en place ont une hauteur de 2m environ pour des largeurs de 3.60m, 1.20m, 1.80m, 1.60m, 2.10m et 1.40m. Le long de l’autel (ahu) on trouve un amas de blocs de corail qui devaient en remplir l’espace intérieur . A une vingtaine de mètres, vers l’intérieur des terres, on peut voir deux pierres en basalte dressées séparées de 2m et hautes de 0.60m.

Selon Kenneth Emory, il s’agit d’un marae mataeina’a (des chefs) au sein duquel il y aurait eu des sépultures. Il est par ailleurs probable qu’il s’agisse du marae dont parle Tyerman en mentionnant la présence de crânes issus de victimes offertes à l’occasion du culte dédié à ‘Oro.

Commentaires

Source :

Emory 1933 « Stone Remains in the Society Islands », p. 142 -Eddowes, 2002, « Inventaire archéologique de l’île de Huahine. Rapport de prospection » – Service de la culture et du patrimoine.
– photo T. Maric 2010


2016-10-20T08:08:33+00:00Categories: Huahine, Iles sous le vent, Marae, Parea|