Le marae Taputapuatea de Raiatea est l’un des marae les plus importants de Polynésie française, tant par son symbole que par son caractère international. Ce site, dédié au dieu de la guerre Oro, est au cœur même de la mythologie et de l’ancienne religion de la Polynésie de l’Est.

Ce marae ne fut pas toujours international et ne porta pas toujours le nom de Taputapuatea. A une époque très reculée et avant la naissance de Oro, il était seulement marae national de Raiatea et s’appelait Tini-rau-hui-mata-tepapa-o-Feoro (myriades fécondes qui gravèrent les rochers de Feoro), par abréviation Feoro. Il comprenait huit pierres, représentant les huit rois qui avaient régné sur le pays, qui devinrent plus tard huit symboles de la royauté. Quand Oro, dieu de la guerre, naquit à Opoa, son père lui donna pour demeure Opoa avec le mara’e Feoro. Il devient bientôt très puissant et les gens du pays ainsi que des régions éloignées de Raiatea le reconnurent comme Dieu suprême de la Terre et des Airs. Le nom de Feoro fut changé en Vaiotaha (…) et devint le nom de tous les mara’e dédiés à Oro. Dans ce marae, l’image d’Oro était faite de corde finement tressées, et représentait un homme, de 80 cm à 1 m de longueur, décoré de plumes jaunes et rouges et d’une ceinture de plumes rouges.

L’un des marae du vaste complexe sacré Te Pö, le marae Hauviri renferme dans sa cour la grande pierre appelée Te-Papa-tea-o-Ruea (« Le rocher blanc de l’investiture ») qui aurait été apportée par Hiro pour marquer la fondation des ari’i (« chefs »), sur l’île de Ra’i-ātea. Elle servait à l’investiture des chefs. (photo 2)

Le marae Taputapuatea et tout le complexe sacré Te Pö étaient particulièrement sacrés pour les prêtres et membres du mouvement arioi qui, sous l’égide du dieu Oro et sous la bénédiction de l’ancien roi Tamatoa, voyageaient d’île en île pour y pratiquer des cérémonies ou culture et spiritualité s’entremêlaient. Des pierres étaient prélevées du marae Taputapuatea pour être transportées lors de ces périples, et pour implanter de nouveaux marae dits « Taputapuatea » dédiés au dieu Oro. Aujourd’hui, on trouve des marae dits « Taputapuatea » à Fakarava, à Rarotonga, à Tahiti (Pirae, Hitiaa, Punaauia,Tautira) à Moorea (Papetoai), à Tubuai, à Hawai’i et en Nouvelle-Zélande.

Commentaires

Source :

Henry T. Tahiti aux temps anciens p. 127.  Ce récit fut fait par son Grand-père Tai-noa, à Mme Platt, l’une des dernière lettrées capables de le retransmettre – Emory, K.P. 1933, Stone remains in the Society Islands. Bernice Bishop Museum, Bulletin 116, Honolulu HAWAII.  –  Eddowes, M. Origine et évolution du marae Taputapuatea aux Iles sous le Vent, C.N.R.SAssociation Na-Papa-e-Va’u- Raiatea.
Photos prises par cerf-volant : Pierre Lesage


2017-02-11T15:37:21+00:00 Categories: Iles sous le vent, Marae, Opoa, Raiatea, Taputapuatea|
6 Partages
Partagez5
Tweetez1
Épinglez
+1
Email