Une énorme sculpture composée de galets représente la légende de Ti’ama’o (se tenir debout sur le dos du requin) qui a donné son nom à ce quartier de Papara.

La légende de Tiamao

Depuis Vainiania jusqu’à Te’avaro, c’est le district de Papara, rempart de la sagesse.
L’on disait de Vainiania que c’était une eau qui s’étire, eau stagnante, glissante, une eau aux multiples couleurs.
La pointe vers la mer est Manunu, Vaiaau est la rivière, Teavaiti est la passe.
C’est par la passe Teavaiti que le grand requin protecteur Mara, est parti pour la pointe Matavai, en emportant le prince pour être oint sur le marae Tefauroa.
Depuis ces temps immémoriaux où le prince se tint debout sur le dos de ce Requin, ce district est appelé Ti’ama’o.
Cette passe Teavaiti dite de Ti’ama’o est interdite aux surfeurs à cause de nombreux requins qui s’y trouvent.

La source Pape Mato

Au pied de montagne, au milieu d’une végétation luxuriante composée de fougères, d’opuhi, de taro, coulait l’eau limpide et fraîche de la source Pape Mato (photo 2). Mais la source a été captée et l’eau est transporté jusqu’à l’énorme sculpture située en bord de mer. Le cadre est moins agréable, mais bien plus pratique pour les habitants qui viennent régulièrement faire leur provision d’eau.

Source Pape Mato de Papara
Commentaires

Source :

Taverio VAIROA 11/2000
HENRY Teuira. S.O – Tahiti aux temps anciens


2017-11-10T11:33:38+00:00 Categories: Légendes des îles du Vent, Papara, Sculpture, Tahiti, Tiamao|Tags: |
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1