Le Brownea, originaire de la Colombie, du Pérou, de l’Equateur et du Venezuela, est considérée comme l’un des plus spectaculaires arbres à fleurs. Ses belles fleurs rouges ou orangées, qui ressemblent un peu de grandes roses, lui ont valu le nom populaire de Rose du Venezuela. Le nom botanique Brownea provient du botaniste irlandais Patrick Brown (1720-1790), auteur d’une histoire naturelle de la Jamaïque.

Le premier Brownea de Tahiti a été planté en 1931 par l’américain Harrison Smith dans son jardin botanique de Papeari (Tahiti). Bien plus tard, Talo Pambrum réussit à effectuer des mariages entre différentes variétés de Brownea et à créer dans son jardin de Punaauia de nouvelles variétés « made in fenua ».

Une boule de cinquante fleurs

Le Brownea est un arbre de talle moyenne à la croissance lente qui peut atteindre 10 m de hauteur. Il est reconnaissable à ses jeunes feuilles marron bronze avec des taches vertes de 10 à 45 cm de longueur qui pendent aux extrémités des branches comme des mouchoirs humides. Ces jeunes feuilles tendres vont ensuite se durcir et passer à un vert clair puis à un vert profond en se rigidifiant pour prendre une position horizontale.

L’inflorescence, qui pend sous le feuillage, forme une boule de 20 cm qui regroupe une cinquantaine de boutons de fleurs. Les fleurs des bords extérieurs de la boule s’ouvrent en premier. Les petits pétales, d’une couleur variant du rose rougeâtre au pourpre, laissent apparaître de courtes étamines jaunes. Les fruits sont de longues gousses plates de 25 cm de longueur couverte de duvet qui renferment des graines ovales.

Le Brownea, une plante médicinale

En pharmacopée traditionnelle, les fleurs séchées du Brownea sont utilisées en infusion pour le traitement du rhume, de la toux, et des hémorragies. L’écorce est utilisée pour traiter les hémorragies et les douleurs menstruelles. Les indiens d’Amazonie utilisaient également la rose du Venezuela comme contraceptif.

Ou en voir ?

  • A coté de l’Ecole Normale de Pirae
  • N°15 du circuit du jardin botanique de Tahiti, à Papeari, à gauche de l’allée Harrison Smith.
Commentaires
2016-11-09T13:42:24+00:00 Categories: Fleurs de Tahiti, Jardin botanique de Tahiti|Tags: |
189 Partages
Partagez189
Tweetez
Enregistrer
+1