Ces deux grandes mains géantes en pierre, qui trônent sur l’esplanade de Hotuarea font référence à une légende de Faa’a : « Tefana aux mains brûlantes ».

Cette double sculpture se trouvait depuis une dizaine d’années dans un terrain vague sur les hauteurs de Saint-Hilaire (photo 2). Elle a rejoint l’esplanade de Outuaraea en janvier 2015 pour le cinquantième anniversaire de la commune de Faa’a (photo 1)

Cette œuvre d’art, impressionnante par le mana (pouvoir) qu’elle dégage, a été réalisée dans les années 1990 par le sculpteur pascuan Hotu à partir d’un énorme bloc de pierre qui se trouvait sur cette colline. Le travail a dû être énorme car il a fallu sortir la roche qui était à moitié enfouie, puis la couper en deux et ensuite la tailler, comme le montre l’amoncellement de fragments sur le terrain. La forme donnée aux rochers représente deux mains dont les doigts sont entrouverts et où figurent les noms de tous les archipels de la Polynésie.

Ces mains sculptées représenteraient les mains du héros légendaire Taumata :

 Un chef avait organisé un concours pour choirir un nouveau aito (guerrier).
Au moment où le chef dit « j’ai faim ! »,  un homme a instantanément piqué ses mains dans la braise, et est allé à toute vitesse, apporter à manger pour le chef, qui l’a nommé ainsi Taumata.

L’œuvre aurait été commandée à l’époque par le maire de Faa’a, Oscar Temaru. Mais il y a eu de nombreux problèmes lors de la réalisation à cause d’une mauvaise gestion de la matière, principalement des espaces entre les doigts. Il n’y avait plus de matière pour le pouce et une des mains a perdu un pouce. Il y a eu ensuite des difficultés pour trouver un site adapté à cette imposante sculpture car le service de l’Equipement avait à l’époque refusé de l’installer à l’entrée de la commune.

Commentaires

2016-06-22T09:34:21+00:00 Categories: Faa'a, Sculpture, Tahiti|
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Enregistrer
+1