Dans le quartier de Fare Ute, un monarque, oiseau emblématique de Tahiti, a pris forme sous la bombe du couple néo-zélandais Charles et Janine Williams (Phat1 et Lady Diva), lors de l’édition du festival de graffiti Ono’u 2016.

Le choix de ce motif n’est pas un anodin ; les deux graffeurs tiennent avant tout à sensibiliser la population à la sauvegarde de la culture et de la faune. Un style réaliste empreint d’une pointe de fantaisie.

Le couple Williams, ont également réalisé d’autres fresques murales représentant des oiseaux endémiques à Raiatea lors des festivals Ono’u , le bulbul en 2015 et le Otaha en 2017.

Street art, le bulbul des Williams à Raiatea

Street art, le bulbul des Williams à Raiatea, Ono’u 2015

Street-art, l'oiseau Otaha des Williams à Raiatea, Ono'u 2017

Street-art, l’oiseau Otaha des Williams à Raiatea, Ono’u 2017

Le monarque de Tahiti

Le Monarque de Tahiti adulte, ou ʹŌmāmaʹo , est entièrement noir sauf le bec et les pattes. Son bec est bleu-ardoise tirant sur le blanc et ses pattes sont bleues.

Il est représenté ici en tant qu’ombre symétrique d’un jeune au plumage éclatant qui semble sortir du mur.

Les messages qu’ont voulu faire passer les artistes sont clairs :

« Protégeons cet oiseau endémique et emblématique de Tahiti, protégeons aussi son habitat, pour que l’espèce  ne soit pas que l’ombre d’elle même, allant vers le déclin, mais survive et revienne à la lumière ! »

Commentaires

Source :

Phat 1
Société d’Ornithologie de Polynésie – Manu

2017-10-23T10:43:35+00:00Categories: Fare Ute, Papeete, Street Art|