L’artiste polynésien Ravage a réalisé une grande fresque murale dans un style très local inspiré des motifs et tatouages polynésiens à la résidence Gaby à Heiri (Faa’a).

Cette fresque a été conçue, en octobre 2019, dans le cadre du Festival de graffitis Ono’u 2019 en partenariat avec l’Office Polynésien de l’Habitat (OPH) dont le but était d’embellir le cadre de vie des habitants de ces résidences à caractère social.

Anthony (Toani) Teremate, né en 1992 au fenua, est un artiste polyvalent et autodidacte :

« A la base, je suis tatoueur de profession. C’est rare que des gens fassent de grandes surfaces avec des motifs polynésiens. C’était l’occasion (…) Je graffe depuis tout jeune déjà. Puis j’ai arrêté pour me lancer dans le tatouage. C’est avec le festival de graffitis Ono’u que je m’y suis remis »

Pour lui, cette expérience a été l’occasion d’un contact avec les habitants de logements sociaux. Et en particulier les plus jeunes : 

« Je vie plutôt dans un quartier familial. (…) J’ai eu plus de contacts avec les enfants. Les adultes viennent mais ne parlent pas. les enfants m’ont félicité pour mon travail. »

Détail de la fresque du graffeur Ravage à Heiri, Faa'a

Détail de la fresque du graffeur Ravage à Heiri, Faa’a

Le graffeur polynésien Ravage

Le graffeur polynésien Ravage


Découvrez les autres oeuvres de Street-Art réalisées en Polynésie française.

Commentaires

Sources :

Ravage Art Style
Ono’u 2019 – OPH
Photos OPH et Chantal Tahiti