Dans l’ancien Tahiti, Varari était considérée comme le début de la tête du poisson magique venu de Raiatea (Havai’i, l’Ile Sacrée) qui se transforma en Tahiti et Moorea (voir la légende du voyage du poisson qui devient Tahiti nui).

Les anciennes limites du district de Varari s’étendent de Afa’a-tetea (source fantôme pâle) jusqu’à Maenu (ébouriffé) au nord-ouest.

La montagne qui surplombe s’appelle Tatiri (Jet). Là était le marae Nuurua (Deux Armées ou Pied Double), un marae national dont le Grand Chef était Panai Teraitua i Nu’arua (Trompette au dessus du ciel des dieux).

On dit que Ruahatu, le roi de l’océan, regarda vers la terre et brisa le récif pour y faire la passe appelée aujourd’hui Taota. Il dressa les pierres qui marquent les coins de ce marae et y fut lui-même vénéré comme un dieu.

La famille Marama

La puissante famille Marama qui, à l’origine, venait des Iles Sous le Vent et de Punaauia à Tahiti, régna sur Moorea pendant les XVIIème et XVIIIème siècles. Un des chefs obtint les droits au district de Varari par mariage et ses descendants devinrent les chefs du district de Haapiti. Ces droits furent contestés par les autres chefs et le clan Marama déclara alors une guerre qui, progressivement, leur donna le contrôle des districts voisins de Opunohu, Vaiare et Teavaro. Ils reçurent également la soumission du peuple de Afareaitu et s’établirent au centre de l’île, dans la vallée de Opunohu, où ils construisirent le Marae Afareaito. Par mariage, ils obtinrent le droit de souveraineté sur le Marae Taputapuatea de Papetoai qui était alors le marae royal le plus prestigieux de l’île.

C’est à cet époque que l’un des membres de la famille, le Grand Prêtre du Marae Nuurua, eut la vision d’un beau lézard jaune ; ce mo’o rea devint l’emblème de la famille Marama et le nom de l’île fut changé en Moorea, (lézard jaune). Après que Pomare II ait battu Mahine, le vassal du chef Marama, avec l’aide du Capitaine Cook, cette famille perdit son influence. Papetoai devint alors le centre de population et le domaine de la famille Pomare.

C’est à cet époque que l’un des membres de la famille, le Grand Prêtre du Marae Nuurua, eut la vision d’un beau lézard jaune ; ce mo’o rea devint l’emblème de la famille Marama et le nom de l’île fut changé en Moorea, (lézard jaune).

Après que Pomare II ait battu Mahine, le vassal du chef Marama, avec l’aide du Capitaine Cook, cette famille perdit son influence. Papetoai devint alors le centre de population et le domaine de la famille Pomare.

Lézard jaune Mo'o-re'a. Illustration Sarahina

Illustration Sarahina, Mo’o-re’a (lézard jaune)

Commentaires

Source :

Service du tourisme 2000


2017-12-07T11:34:04+00:00Categories: Moorea, Varari, Village|