Il est bien difficile lorsque l’on est un jeune missionnaire de 22 ans de se plier à la coutume locale qui veut que le chef propose sa femme en guise de cadeau de bienvenue.

Le capitaine James Wilson qui commandait le navire Duff de la London Missionary Society mouilla le 5 juin 1797 dans la baie de Madre de Dios, de l’île de Toa-Wati (Tahuata). Deux missionnaires, John Harris et William Crook, se portèrent volontaires pour établir une mission dans l’île. William Crook, jeune homme de vingt-deux ans, fut enthousiaste et porté par l’esprit de sa foi dès son débarquement à Vaitahu, le 20 juin 1797, son collègue, John Harris à peine plus agé, fut plus réticent. Avec raison, semble t’il, lorsque l’on découvre son histoire.

Un cadeau bien délicat à accepter

Tenaï le chef de Vaitahu étant obligé de faire une course à l’intérieur de l’île, invita ses deux hôtes à le suivre. Crook accepta mais Harris préféra rester en sécurité près du navire.

William Wilson, le frère du capitaine du Duff raconte :

« Alors, le chef ne voulant pas qu’il restât seul, et ne croyant pas pouvoir trop faire pour lui, lui laissa sa femme, lui disant de la traiter comme la sienne. Le jeune missionnaire ne répondit à cette complaisance que par un mouvement d’horreur mais l’épouse du chef prit la cession au sérieux, et persécuta Harris de ses avances. Celui-ci eut beau dire que la loi divine lui interdisait les relations charnelles, elle ne se paya pas de cette raison.

Elle en vint à suspecter le sexe du missionnaire et en fit part à quelques unes de ses compagnes, qui vinrent avec elle pendant la nuit, et se satisfirent sur ce point; mais ce ne fut pas assez tranquillement pour ne pas le réveiller. La vue de toutes ces femmes le glaça d’effroi, et ce qu’elles faisaient, le détermina à quitter un lieu dont les habitants étaient si vicieux et si adonnés à la perversité; raison qui aurait dû lui inspirer une résolution contraire. »

Mais l’épreuve n’était pas finie

Il faisait encore nuit lorsque le pauvre missionnaire s’enfuit, avec ses bagages, vers le rivage, croyant qu’il serait embarqué sur le vaisseau dès ses premiers cris. Malheureusement personne ne l’entendit. Il s’allongea sur son coffre.

Mais quelques insulaires alléchés par ce que pouvait contenir le coffre, le suivirent. Ils le tirèrent du dessus du coffre et le dépouillèrent de ses habits et de tous ses effets. Il passa le reste de la nuit tapi dans la montagne de crainte de ce qui lui serait encore infligé.

Il fut trouvé le au petit matin du 24 juin par le capitaine du Duff, dans un « état pitoyable; il était comme un homme qui a perdu les sens. »


Lire également :

Commentaires

Source :

A Missionary Voyage to the Southern Pacific Ocean Performed in the Years 1796, 1797, 1798 in the Ship Duff Commanded by Captain William Wilson
Paul Gauguin. Huile sur toile  » Et l’or de leur corps » Atuona 1901. Coll Musée d’Orsay Paris.

2017-11-20T18:26:58+00:00 Categories: Insolite, Patrimoine religieux|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Email