Le Couroupita guianensis est un grand arbre originaire de la forêt tropicale de la Guyane dans le nord de l’Amérique du Sud, remarquable par son tronc volumineux et ses étranges petites branches souples qui ondulent avec le vent.

Son surnom de Cannon ball ou Boulet de canon vient de la forme bien arrondie de ses fruits, mais surtout du fait que lorsqu’ils s’entrechoquent au vent on croit entendre comme le grondement d’un canon, sourd et lointain. Le Couroupita est un arbre sacré en Inde car sa fleur ressemble au Nâga, un serpent sacré.

Le Couroupita a été importé à Tahiti, vers 1935, par Harrison Smith qui le planta dans son jardin botanique de Papeari.

Macro de fleur de Couroupita guianensis, Cannon ball ©Tahiti Heritage

Détail d’une fleur de Couroupita guianensis

Fruit de Couroupita guianensis, Cannon ball

Fruit de Couroupita guianensis

Une fleur extraordinaire

Cet arbre se pare directement sur le tronc d’épis de belles fleurs, hermaphrodites de 10 cm, composées de six pétales épais cirés et charnus de couleur jaune orangé à l’extérieur et rose ivoire à l’intérieur. Elles sont agréablement parfumées, surtout le soir. Le centre de la fleur est assez étrange avec un grand disque jaune pâle recouvert à l’intérieur de petits crochets et des étamines roses pâle sur le dessus.

Le fruit sphérique, de la grosseur et la forme d’un boulet de canon, peut peser jusqu’à 6 kg. Les fruits sont disposés solitaires ou par grappes de 2 ou 4 à même le tronc et sur les grosses branches. Ils sont à maturité au bout de 18 mois, mais mettent plus de 2 ans 1/2 pour se détacher de l’arbre. Les fruits sont comestibles sont parfois consommés, mais l’odeur nauséabonde de la chair blanchâtre qui bleuit à l’air libre est décourageante.

Le Couroupita, une plante médicinale

Le Couroupita est utilisé en pharmacopée traditionnelle par les indigènes amazoniens pour traiter l’hypertension, les tumeurs, les douleurs et les inflammations, les rhumes, les maux d’estomac, les affections de la peau et des plaies, le paludisme, et les maux de dents. La pulpe rafraîchissante mais à l’odeur repoussante sert à combattre la fièvre. La décoction de cette même pulpe prise en lavement est utilisée pour soigner la diarrhée, la dysenterie et les inflammations intestinales.

Où observer un Couroupita à Tahiti ?

Commentaires
2017-05-21T19:51:43+00:00 Categories: Arbre phénomène, Fleurs de Tahiti, Jardin botanique de Tahiti|Tags: |
133 Partages
Partagez132
Tweetez
Enregistrer
+11