Quel drôle de nom pour un fruit ! Mais il faut bien reconnaître que sa forme, sa couleur rougeâtre et sa taille s’apparente étrangement à l’organe de cet animal à cornes.

Le cœur de bœuf est le fruit du cachiman ou corossolier réticlé, Annona reticula, un arbre d’origine antillaise planté surtout pour ses vertus médicinales ou ses qualités de porte-greffe que pour son fruit. Ce petit arbre n’est pas particulièrement élégant et une odeur fort désagréable se dégage de ses feuilles aux nervures saillantes. Ses fleurs de couleur jaune-vert olive, donnent un fruit globuleux, d’une grande taille et d’un poids variant de 250 g à 1 kg. Sa peau, mince et lisse, de teinte brun-rougeâtre à maturité semble marquée d’empreintes de doigts. Attention, les noyaux à l’intérieur des graines sont très toxiques et la sève est irritante.

L’Annona réticula est de la famille des Annonaceae qui regroupe le corossol, la pomme-canelle, le rollinia.

Un fruit à la pulpe crémeuse

Le fruit est rempli d’une pulpe crémeuse blanche à rougeâtre, divisée en une soixantaine de loges dont chacune contient une graine noire et luisante. Sa saveur est douce et sucrée, mais ne rivalise pas avec celle du corossol ou de la pomme-cannelle (tapotapo). Le cœur de bœuf est excellent consommé nature, simplement glacé. On le coupe en deux et on mange la chair à la petite cuillère, en recrachant les graines. Sa chair sert aussi à la confection de jus de fruit, de sorbet et milk-shakes. Riche en fibres et en vitamine A et en minéraux comme le fer, le phosphore, le calcium, le fruit est aussi une importante source de calories.

Les vertus médicinales du Cachiman

Le cachiman est un arbre ayant des vertus médicinales, analgésiques et antibactériennes. C’est un puissant anti-diarrhéique et astringent, antispasmodique et stomachique, vermifuge et sudorifique. En pharmacopée traditionnelle, ses feuilles, en décoction sont préconisées comme vermifuge. Appliquées en cataplasme associées avec la pulpe du fruit, elles résorbent les furoncles et les abcès. L’infusion de racine diminue les fièvres et soulage des douleurs dentaires et la décoction extraite de la racine sert de fébrifuge.

Autres utilisations du Cachiman

Le jus de feuilles sert à combattre les poux et les graines des fruits verts et les jeunes feuilles servent d’insecticide. Un colorant bleu ou noir peut être obtenu à partir des feuilles.

Commentaires
2016-12-15T14:02:59+00:00 Categories: Fruits de Tahiti|
1,1K Partages
Partagez1,1K
Tweetez
Enregistrer
+11
Email