Le jardin d’eau de Vaipahi, au PK 49, à Mataiea est devenu un site touristique incontournable de Tahiti. Ce parc a été réalisé en 2007 par le service du Tourisme d’après les plans du paysagiste Pierre-Yves Jorcin. Ouvert au public, il propose plusieurs parcours de randonnées en montagne et un circuit culturel dans les jardins d’eau. D’après la tradition, les eaux des sources, des ruisseaux, des rivières et des cascades qui s’y trouvent viennent toutes du lac Vaihiri’a.

Une eau sacrée

Les Anciens racontent que l’eau de Vaipahi était une eau spirituelle, sacrée et purificatrice. C’est pourquoi personne ne pouvait s’y baigner de son vivant. Elle était réservée aux défunts du grand clan des Teva. Lorsqu’un membre de ce clan venait à décéder, son esprit devait suivre un passage obligatoire pour se purifier, conduit par un tahu’a tūpāpa’u (un spécialiste de la mort). Le corps du mort était embaumé dans des fougères de maire et du tapa afin d’être protégé tout au long de son parcours de purification.

Le parcours de purification.

Dans un premier temps, l’esprit se baignait dans la rivière appelée Vaiooo pour être nettoyé. Ensuite, il se dirigeait vers la cascade de Vaipahi pour un plus grand nettoyage en profondeur. Enfin, l’esprit suivait les cours d’eau menant vers les hauts de Vaipahi pour se purifier de l’intérieur, en expiant ses fautes passées. L’esprit renaissait alors plus pur et plus clair, comme l’eau.

Le parcours de purification terminé, le défunt était trempé dans un bassin d’eau pure et d’eau salée afin d’être enseveli par cette eau protectrice, nouvelle enveloppe de l’esprit. En état de grâce, le défunt avait enfin accès à la vie éternelle. Lors de ce rite, le plus grand respect et un silence absolu étaient de rigueur.

La cascade de Vaipahi

La cascade de Vaipahi, située dans le jardin de Vaipahi, à Mataiea, est inscrite comme site remarquable est en fait classée par l’arrêté n°865 APA du 23 juin 1952 portant classement en vue de leur protection, de monuments et sites des établissements française d’Océanie.

Commentaires

Source :

Hiriata MILLAUD.  VAIPÄHÏ I ATEHITI «’ÖFA’I TAI’ORA’A TINO» Approche synthétique d’interprétation culturelle du site, dénommé « site de la cascade de Vaipähï », réalisée grâce au concours du Service de la Culture et du Patrimoine, du Musée de Tahiti et des Iles – Te Fare Iamanaha et d’informateurs de Mataiea.

2018-08-15T16:21:25+00:00Categories: Jardin de Vaipahi, Lieu historique, Mataiea, Tahiti, Teva I uta|