La légende de Puna, le guerrier fameux qui a donné son nom à la ville de Punaauia débute dans la vallée de Matatia.

Dans cette profonde vallée, vivaient la princesse Potii Pataaroa dîte Matatia et un méchant guerrier cannibale du nom de Pilipeo. Lorsque le soleil commençait à tomber et que la rosée soufflait sur l’île voisine Maiao, la princesse Matatia se frottait avec des feuilles de maire, (polypodium vitiense) une fougère particulièrement odorante, pour se parfumer.

Ce sont ces douces odeurs portées par le vent qui ont atteint Maiao où résidait le guerrier Puna. Ce dernier attiré par ce parfum décida de partir sur le champ conquérir la princesse, mais Pilipeo devina la ruse de Matatia et demanda à son ami d’enfance, Tetiaroa de souffler très fort du maramu pour empêcher la pirogue de Puna de se rapprocher de la côte.

Le nom de Matatia vient également d’un épisode de la légende de Puna. C’est dans la vallée de Matatia, que les yeux de Puna ont été transpercés par des flèches. (Mata = yeux ; Tia = percés)

Fougère Maire – Polypodium vitiense

Polypodioides vitiense est une espèce de fougère de la famille Polypodiaceae. C’est une fougère très odorante que l’on trouve dans les vallées tahitiennes. Elle sert à confectionner des couronnes de tête ou le hono, un petit bouquet odorant constitué d’une feuille de maire et d’une fleur de tiare Tahiti, fixées sur une tige de niau (nervure de feuille de cocotier), que les polynésiennes mettaient dans les cheveux au début du XXè siècle.

Fougère Maire de Tahiti, Polypodium vitiense
Commentaires

Source :

Maire raurii no Matatia. Chanson.